La liberté du patient en psychiatrie Travail de Recherche

La liberté du patient en psychiatrie
Travail de recherche se demandant dans quelle mesure soumettre une personne à des soins peut l'aider à exercer davantage sa liberté.
№ 29377 | 8,650 mots | 31 sources | 2013
Publié le févr. 20, 2013 in Médecine et Santé , Psychologie , Sociologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Chambre d'isolement, ceinture de contention, ou encore électrochoc dit «sismothérapie», sont des méthodes de la psychiatrie d'hier, qui pourtant sont toujours d'actualité. Peut-on forcer la liberté du patient au cours du processus de soins? Il semble que ces options de soins soient toujours nécessaires. Les patients en psychiatrie souffrent d'altération du jugement, de la perception, des émotions, et du rythme de la pensée. Ils paraissent être un danger pour eux même et pour autrui. Il semble alors ne pas être libre au sens où ils ne sont pas autonomes. Il est alors nécessaire de les contraindre à des traitements, et de restreindre leur liberté physique de mouvements et de sorties. Peut-on dire qu'un patient est vraiment libre de choisir ? Sait-il ce qu'il veut vraiment ? N'est-il pas parasité par sa maladie ?

1-Les procédures prévues par la loi en matière de mesures de restriction de liberté d'un patient et les circonstances qui justifient ces mesures
2-La nature humaine de manière universelle

Extrait du document:

Il a été trouvé régulièrement par la police errant à proximité de la Seine. Cela tombe dans un contexte où Mr C évoque vouloir «se jeter dans la Seine» et qu'il se sent «irrécupérable». De plus, ses demandes semblent souvent incohérentes. Donc il semble alors qu'au vue des risques qu'il faille limiter sa liberté de sortie malgré ses demandes. Un autre exemple illustre le dénie de la pathologie selon ce qui a pu être observé à l'hôpital de st Germain en Laye, au cours d'un stage, où les mesures relevant du «contrat de soins» relevant des considérations cliniques étaient la limitation des visites de la famille, la manière de s'habiller selon la dangerosité potentielle du patient et son statut.
  • Etude de cas réalisée dans le cadre d'études de masso-kinésithérapie au sein du module de gériatrie. Le but étant d'évaluer les risques de chute et de trouver des moyens kinésithérapiques pour diminuer les risques de chutes chez un patient.
    № 12339 | 2,480 mots | 8 sources | 2005 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation portant sur la théorie marxiste des libertés et son paradoxe par rapport aux libertés publiques.
    № 15615 | 1,715 mots | 0 sources | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire portant sur l'article de Cécile Prieur analysant le naufrage de la psychiatrie. La maladie mentale, autrefois considérée comme d’origine surnaturelle, suscite toujours de grandes interrogations.
    № 7809 | 2,260 mots | 19 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires