La mythologie comparée dans le contexte indo-européen Travail de Recherche by Livz

La mythologie comparée dans le contexte indo-européen
Travail de recherche sur la mythologie comparée dans le contexte indo-européen (6000 à 10000 avant J.C.), qui expose le travail de Georges Dumézil dans ce domaine.
№ 3581 | 2,950 mots | 9 sources | 2006
Publié le févr. 19, 2008 in Histoire
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au début du XIXe siècle, l’allemand Franz Bopp étudie systématiquement toutes les langues. Il constate des ressemblances dans le vocabulaire mais également dans la syntaxe : les différentes langues d’Europe et d’une partie de l’Asie viennent d’un ancêtre commun.
On donne un nom à cette langue mère, qui n’est pas attestée historiquement et qui date de 6000 à 10000 avant J.C. : c’est l’indo-européen. Elle était parlée probablement au sud du Caucase vers 10000 BC, puis il y a eu une migration des populations à des époques différentes, transportant à chaque fois un niveau de langue.
Par conséquent, au XIXe siècle, on accepte l’idée d’une langue originelle mère de la plupart des langues parlées.
Durant le XIXe siècle, les langues indo-européennes sont de plus en plus étudiées dans les universités. On s’attache à essayer de reconstituer cette religion / civilisation des indo-européens. On compare donc les mythes des différents pays. Cela entraîne un grand enthousiasme qui va vite retomber car on n’arrive pas à trouver de parenté frappante dans le vocabulaire religieux des langues indo-européennes : en effet, les mots sont différents.
A la fin du XIXe siècle, on abandonne cette idée de comparer les mythes, jusqu’à l’étude menée par Georges Dumézil, qui va inverser la situation et rendre possible la mythologie comparée.


I. Les études indo-européennes : historique

II. Georges Dumézil
a) Formation
b) Voyages

III. Premières découvertes

IV. Exploitation d’une découverte
a) Premier schéma : la guerre de fondation
b) La tripartition dans la société
c) La méthode de Dumézil pour reconnaître une tripartition
d) Second schéma : la prospérité assurée par des êtres difformes

Extrait du document:

Le travail de Dumézil sur les Ossètes constitue la vraie naissance de la mythologie comparée. Ce peuple, qui occupe le centre du Caucase, est le seul peuple descendant d’un puissant et grand peuple de l’Antiquité, les Alains. Ces derniers sont une branche du peuple scythe : leur langue appartient donc au rameau iranien. Les Ossètes ont une mythologie riche, transmise oralement.
Vers 1929/1930, Dumézil tombe sur un texte dans un livre russe intitulé “Qui sont les Nartes ?” Les Nartes sont la façon dont les Ossètes parlent d’eux-mêmes dans leurs contes. Ce sont donc en fait les Ossètes fantasmés par eux-mêmes :
« Les Bor(i)atæ étaient riches par le bétail, les Alægatæ étaient forts par l’intelligence, les Æxsærtægkatæ étaient vaillants et forts par les hommes. » - D. A. Tuganov, Kto takie Narty ? (“Qui sont les Nartes ?”, cité et traduit par Dumézil dans Mythe et épopée I).

Commentaires