La pertinence de l'introduction de pratiques méditatives dans l'enseignement des arts visuels à l'école Travail de Recherche

La pertinence de l'introduction de pratiques méditatives dans l'enseignement des arts visuels à l'école
Travail de recherche qui consiste à évaluer la pertinence de l'introduction de la méditation à l'école, et à discuter de son intérêt dans l'enseignement des arts visuels en particulier. (pdf)
№ 30494 | 9,430 mots | 52 sources | 2014 | FR
Publié le févr. 24, 2014 in Sciences de l'Education , Psychologie , Arts
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le développement personnel est actuellement en plein essor. Il est la conséquence d'une course à la performance des individus dans des sociétés de type occidentales où il faut sans cesse chercher à progresser, à être le meilleur.
Par définition il permet au pratiquant de se developper, d'améliorer ses compétences.
Toutefois ce domaine est particulièrement vaste et il est bien difficile de s'y retrouver.
Des intérêts commerciaux sont en jeu d'une part ce qui doit inciter à la méfiance,
tandis que des groupes religieux voire sectaires promeuvent certaines pratiques ou en adaptent des existantes à leurs propres convictions.

1. La première partie fait une distinction relaxation/méditation, puis une présentation de l'intérêt de la méditation pour des écoliers sera effectuée. Un rapport sera établi entre les programmes officiels et les possibles bienfaits de la méditation
2. La seconde partie sera quant à elle axée sur les liens entre la méditation et l'art, puis s'en suivra l'analyse d'oeuvres d'art " méditatives " ainsi qu'une réflexion sur l'intuition
3. La dernière partie sera l'occasion d'apporter quelques idées pour une mise en pratique à l'école

Extrait du document:

L'engouement pour le développement personnel a pris de telles proportions qu'il paraît légitime de s'interroger sur sa pertinence à l'école. Est-ce un simple effet de mode ? Notre mode de vie occidental semble entraîner de multiples effets psychologiques: en 2000 ce sont 25 % des français qui ont utilisé des psychotropes, et 11% qui le font régulièrement. Nous sommes les premiers consommateurs d'anti-dépresseurs dans le monde. On comprend donc que des alternatives aux médicaments soient recherchées pour améliorer le bien-être tout en améliorant l'autonomie. Le développement personnel semble séduire par son aspect 'naturel' mais également par son coût: une technique de relaxation, une fois apprise, peut servir à vie et gratuitement.

Commentaires