La politique scolaire sous la IIIème République Travail de Recherche

La politique scolaire sous la IIIème République
Travail de recherche historique portant sur la politique scolaire menée sous la IIIème République française (XIXème siècle), et ses effets sur l'éducation.
№ 10551 | 2,330 mots | 8 sources | 2009
Publié le mars 29, 2009 in Sciences de l'Education , Histoire
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le progrès de la scolarisation se développe d'abord avec la loi Guizot (1833), puis avec la loi Duruy (1865). Mais l'école publique, gratuite et obligatoire telle qu'elle est définie par la loi Ferry (16 juin 1881) est un phénomène assez tardif en France. Elle revêt une importance particulière, pour deux raisons.
D'une part, l'École laïque lutte contre l'influence de l'Église catholique. D'autre part, au nom de l'idée courante à l'époque que c'est le maître d'école prussien qui a vaincu à Sedan, elle doit préparer les futurs citoyens, tous électeurs, et futurs soldats. Quels sont les buts de la politique scolaire menée au début de la troisième République en France ?

I/ L'école au cœur du programme républicain
A- Une volonté de laïciser la France
B- Consolider la nation française
C- Créer un citoyen favorable aux idées républicaines

II/ Les lois républicaines scolaires
A- L'école laïque
B- L'école gratuite
C- L'école obligatoire

III/ L'évolution de l'école républicaine permet
A- L'instruction des femmes
B- L'augmentation du nombre de lecteurs des journaux
C- L'évolution sociale

Extrait du document:

L'instruction doit être soustraite aux influences cléricales : les représentants du clergés sont éliminés du Conseil supérieur de l'instruction publique, la collation des grades est réservée aux facultés d'État, les Jésuites sont de nouveaux expulsés de France, l'exercice de l'enseignement est interdit aux membres des congrégations non autorisées. La mise en œuvre de cette politique combattue par le Sénat suscite des controverses passionnées dans l'opinion : c'est la grande bataille de l'anticléricalisme, modèle des campagnes suivantes, marquée par des manifestations, des affrontements violents, des déplacements de fonctionnaires et des révocations de magistrats, mais aussi des négociations en coulisses et de nombreuses manœuvres, parlementaires ou épiscopales. La politique scolaire républicaine n'est pas antireligieuse, elle est seulement anticléricale.
  • Dissertation sur la nature du régime instauré par la Constitution de la IIIème république, entre régime républicain et relent de monarchie.
    № 15529 | 1,565 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant comment la IIIème République s'est implantée et s'interrogeant sur l'évolution de cette dernière.
    № 21243 | 1,365 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation visant à déterminer en quoi les lois constitutionnelles de 1875 permettront de fonder le régime de la IIIe République.
    № 15961 | 4,175 mots | 4 sources | 2010 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires