La société nationale des chemins de fers français (SNCF) Travail de Recherche

La société nationale des chemins de fers français (SNCF)
Travail de recherche se demandant si la communication externe de la SNCF correspond à celle d'une institution publique ou commerciale.
№ 30541 | 6,520 mots | 11 sources | 2014 | FR
Publié le mars 09, 2014 in Communication , Marketing , Médias
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La définition globale du terme institution la définit comme « une structure d'origine coutumière ou légale, faite d'un ensemble de règles tourné vers une fin, qui participe à l'organisation de la société ou de l'État ». Il s'agit donc là d'une structure qui est basée sur des règles, un certain code d'entreprise, et donc qui est de nature légale. En termes juridiques, la SNCF se caractérise comme étant un Établissement Public à caractère Industrielle et Commerciale (EPIC) ce qui lui confère donc la gestion du service public qu'il propose et limite son activité à cette unique préoccupation. La société ne peut donc pas décider d'élargir la sphère de ses activités et doit réinjecter son bénéfice dans la gestion de son service. Pour la SNCF il s'agit d'assurer le fonctionnement et le développement des différents pôles de l'entreprise.

I) Définition des notions utilisées
II) La SNCF, une institution à part entière
III) Présentation et histoire de la SNCF
IV) La communication de la SNCF
V) Étude des sites internet
VI) Identités visuelle et sonore
VII) La publicité de la SNCF
VIII) Terrain

Extrait du document:

Il parait que la communication institutionnelle du géant français soit moins remarquée par ses utilisateurs, parfois exaspérés par le penchant commercial qu'il remarque relève volontiers lorsqu'on leur demande leur avis. On peut toutefois soulever que malgré les critiques florissantes, les français continuent à utiliser en masse les services de la compagnie nationale que certains ont tout de même jugé « chers mais pratiques ». Certes le quasi monopole en matière de transport de personne et la nécessité pour certains de l'utiliser (trajets travail-foyer) peut expliquer cette « fidélité ».

Commentaires