La stratégie de France Télécom Travail de Recherche

La stratégie de France Télécom
Travail de recherche sur l'efficacité de la stratégie de France Télécom. Malgré un énorme endettement, le géant français des télécommunications peut-il assurer sa santé financière auprès de ses actionnaires?
№ 1355 | 10,050 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 24, 2007 in Commerce , Économie , Gestion
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La société France Télécom suit deux axes d'actions. Tout d'abord, elle mène une internationalisation limitée et sélective et d'autre part, elle développe un bon nombre de relais de croissance tout en renforçant le Marketing.

Introduction

I/ Une internationalisation limitée et sélective

A) Saturation du marché actuel
1- Un portefeuille déséquilibré
2- Analyse de l’offre et de la demande du marché actuel

B) Contraintes de l’internationalisation
1- Industrie multidomestique
2- Contraintes de l’actionnariat public

C) Actions
1- Déjà réalisées
2- En cours et éventuelles


II/ Développement d’activités de relais de croissance et renforcement Marketing

A) Développement de relais de croissance et savoir-faire
1- La technologie UMTS ou la 3G
2- La voix sur IP
3- Le Wifi et le Wimax américain

B) Un renforcement Marketing : les nouveaux modèles économiques financés par la publicité et la communication
1- Le Marketing mobile
2- Le téléchargement de musique et l’utilisation de notoriétés
3- Le sponsoring et le mécénat


III/ Efficacité des stratégies en termes financiers

A) Origine de la dette chez l’acteur historique français

B) Différents plans d’actions
1- Réorganisation de la structure
2- Cessions d’actifs
3- Le Plan « Ambition France Telecom 2005 »

C) Santé financière de France Télécom malgré sa dette
1- Une activité croissante mais une dette qui plombe le bilan financier
2- Face à ce constat, quelle alternative pour la stratégie ?
3- Et qu’en est-il pour les actionnaires ?

Conclusion

Extrait du document:

Depuis sa création, France Télécom a toujours eu une place très importante sur la scène économique française. Majoritairement étatique de par sa composition actionnariale, cette firme a longtemps été contrainte à ne pas diluer la part de cet actionnaire spécial. Cette entreprise a suivi une frénésie d’acquisitions dès son démarrage. Elle a donc pris rapidement de l’ampleur et ceci en étant forcée d’utiliser le moyen de l’endettement de façon maximale. Cette fièvre mégalomane a dû ralentir depuis les années 2000. Effectivement, le phénomène de la « bulle spéculative » a eu un impact fatal sur la croissance de l’entreprise. Surévaluée, elle a été victime de l’explosion de cette bulle, très perturbatrice dans tout le milieu des télécommunications. Le cours de l’action est passé de 219€ à 10€ entre 2000 et 2001. Après les années folles viennent les années noires. L’objectif de France Télécom devient alors de trouver une stratégie efficace permettant au groupe de faire du profit tout en ayant un effet positif sur le problème de l’endettement. Se trouvant confrontée à une saturation du marché actuel, France Télécom a donc choisi de mener une politique d’Internationalisation afin de profiter de nouvelles opportunités dans des zones encore inconnues.

Commentaires