La suppression de la publicité sur les chaines publiques Travail de Recherche by Tiphe

La suppression de la publicité sur les chaines publiques
Travail de recherche qui analyse quelles sont les conséquences de la suppresion de la publicité sur les chaînes publiques.
№ 5762 | 2,495 mots | 16 sources | 2008
Publié le mai 19, 2008 in Publicité , Économie , Sciences Politiques , Consommation , Médias
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La publicité sur les chaînes publiques peut avoir un impact sur de nombreux acteurs économiques tels que les annonceurs, les agences, les régies publicitaires ainsi que les consommateurs.
Malgré toutes ces inquiétudes, rien n’est encore définitif, car tout va se jouer en 2009.
Des rumeurs se font également entendre au sujet de la privatisation de France 3 ainsi que des modifications concernant la programmation des journaux régionaux qui seraient redirigés vers la presse.
A l’heure où la France s’interroge sur sa croissance, nous pouvons nous demander si ce projet de suppression de la publicité ne va pas à l’encontre de la volonté du président Sarkozy concernant la croissance de notre pays évoquée au travers de la commission Attali.
Comme nous avons pu le voir dans ce dossier, la publicité stimule la consommation : la suppression de la publicité pourrait éventuellement en entraîner le ralentissement.

I- Quelles sont les motivations de la suppression de la publicité sur le service public ?
1) Objectifs de la suppression de la publicité
2) Compensation du manque à gagner

II- Quelles peuvent être les répercussions suite à cette suppression ?
1) Le risque d’inflation
2) La publicité : un moteur de la croissance
3) Les chaînes publiques

III- Comment les annonceurs peuvent-ils s'adapter ? Quelles solutions prévoient-ils ?
1) Choix des chaînes
2) Amélioration des publicités TV
3) Diminution de la communication en TV pour le bénéfice des autres supports médias
4) Hausse de la communication Hors Média

Extrait du document:

L’annonce de Monsieur Sarkozy, sur la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, qui doit être appliquée début 2009, a fait l’impact d’une bombe dans les locaux de France télévision. Les chaînes publiques sont subjuguées par cette annonce qui prévoit de supprimer plus de 300 postes de la régie publicitaire de France télévision. Les questions se bousculent d’ores et déjà concernant le financement des chaînes publiques, car comment compenser les 1,2 milliards d’euros des recettes publicitaires si celles-ci sont supprimées. Plusieurs hypothèses sont évoquées comme la taxation sur les NTIC qui est très critiquée avec l’instauration d’une taxe, de 1 à 2% sur les produits high-tech grand public, permettant de recevoir la télévision (téléviseurs, ordinateurs et téléphones portables). Un secteur qui représente un chiffre d’affaires de 17 milliards d’euros. La seconde solution serait une taxe sur les recettes publicitaires des chaînes privées. Mais le problème ne se restreint malheureusement pas qu’aux chaînes publiques, il concerne tous les acteurs se rapportant à la publicité.

Commentaires