La vaccination préventive Travail de Recherche by steven75

La vaccination préventive
Travail de recherche portant sur la vaccination préventive, ses conditions d'efficacité et ses différentes applications.
№ 3935 | 10,000 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 27, 2008 in Médecine et Santé , Sciences
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De nos jours, les vaccins font partie intégrante de la vie quotidienne. Autant les adultes que les enfants, les femmes autant que les hommes, tout le monde doit se faire vacciner.
Pour entrer à l’école ou pour partir en voyage, chacun a déjà dû aller chez son médecin dans le but de se faire vacciner.
C’est pourquoi, il existe, pour tout âge, des vaccins obligatoires et d’autres conseillés. La vaccination préventive, qui se dissocie de la vaccination thérapeutique, protége contre une infection future. Cependant selon l’âge, la maladie, le type de vaccin, la fatigue et l’individu lui-même, les conditions d’efficacité d’un vaccin préventif sont différentes.

I) La vaccination préventive

II) Conditions d'efficacité d'un vaccin

III) La sythèse d'un vaccin préventif

Extrait du document:

Lors d’une première infection par un agent pathogène, le système immunitaire élabore une défense, dite réponse immunitaire primaire. Les éléments de la réponse sont d’une part des cellules (macrophages, lymphocytes.), d’autre part des substances solubles produites par ces cellules (anticorps, cytokine). Il y a de plus constitution d’un stock de cellules dites mémoires. Ces cellules mémoires peuvent ensuite circuler dans l’organisme pendant des années, voir toute la vie. Lorsqu’elles rencontrent à nouveau l’agent pathogène dont-elles sont spécifiques, elles déclenchent une réponse immunitaire secondaire beaucoup plus rapide et plus forte que la première qui permet de supprimer l’infection avant même que la maladie se déclare. C’est la même chose pour les individus ayant contracté une maladie infantile comme la rougeole et qui sont protégés durant toute leur existence. Ainsi, la vaccination utilise ce principe même : elle fait produire à l’organisme des cellules mémoires spécifiques d’un ou plusieurs antigènes de l’agent pathogène (comme les protéines de l’enveloppe de certains virus , ou les protéines de la membrane des bactéries étudiées a la IIIe partie ) ou être sécrétés par le germe ( comme la toxine tétanique ).La différence entre une vaccination et une primo-infection ( première infection ) réside dans le fait que le produit injecté est inoffensif, et ne provoque donc pas la maladie. Après vaccination, lors d’une rencontre avec l’agent pathogène, l’organisme développera néanmoins une défense immunitaire comme s’il avait déjà été malade.

Commentaires