La ville de Nice et ses quartiers Travail de Recherche by Renard

La ville de Nice et ses quartiers
Ce travail de recherche intitulé : Les « jeunes des cités » vus par "les autres" est une étude de terrain d'un quartier "sensible" de la ville de Nice.
№ 1171 | 16,170 mots | 29 sources | 2007
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette étude vise à montrer comment sont perçus et désignés les problèmes des jeunes des cités par des agents (institutionnels, associatifs, acteurs individuels…) qui sont en situation d’interaction avec ces derniers ainsi que les rapports de ces jeunes avec ces mêmes interlocuteurs.

Synthèse

Introduction

Section 1- Contextualisation et Méthodologie

A- Historique et situation générale des banlieues en France

1. Les grands ensembles
2. Naissance et constitution des problèmes des banlieues comme problème social
3. Les jeunes des cités
4. Une vie associative dense et fragile
5. Les émeutes urbaines
6. Les politiques publiques dans les banlieues
7. Chronologie de la politique de la ville
8. Champ de l’étude : Pasteur et l’Ariane

B– Méthodologie

1. La recherche documentaire
2. La stratégie
3. Les outils de collecte : l’entretien
4. Le déroulement de l’enquête

Section 2- Analyse du discours

A- Quand le langage prend possession « des jeunes des quartiers »

1. Saisir les « jeunes des quartiers » à travers des thèmes incontournables
2. Figures clé et clivages : comment se dessine dans le discours la population des quartiers ?
3. Une image négative véhiculée par les médias

B- Analyse des constats

1. Quand le discours fait corps avec un positionnement
a. A chacun sa grille d’évaluation
b. Des pouvoirs publics optimistes en décalage avec les acteurs « de terrain »

2. L’Etat et les « acteurs du quartier » : quels rapports, quelle vision ?
a. Des agents institutionnels qui ne se revendiquent pas toujours comme tels
b. Un discours ambivalent des associations vis à vis de l’Etat
c. Un déficit d’image de l’Etat chez les « habitants du quartier »

Section 3- Conclusion et suggestions

Remarque 1- Des propositions nombreuses formulées par les acteurs de terrain
Remarque 2- Un penchant naturel du discours qui attente à la dignité d’une population
Remarque 3- Rétablir l’image des jeunes en même temps que celle de l’Etat

Extrait du document:

Ces dernières années, les banlieues françaises ont connu des mutations profondes et multiples. La dernière en date remonte à 2005 avec notamment ce qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler la « crise des banlieues ». Ces dernières désignées sous plusieurs appellations comme par exemple « quartiers difficiles », « quartiers sensibles », « cités », etc. renvoient aujourd’hui à un certain nombre de stéréotypes. En effet, souligne Jean-Claude Boyer, c’est depuis les années 80 que la perception générale des banlieues s’est fondée véritablement sur des caractéristiques sociales (quartiers populaires connaissant des difficultés socio-économiques, et où se concentrent tous les maux français…) succédant ainsi à celles sous l’Ancien régime et au 19ème siècle, ce dernier se fondant sur le découpage communal.
Par conséquent, ces quartiers et ses habitants font l’objet aujourd’hui de nombreuses investigations de la part des chercheurs de tous bords. C’est donc dans cette perspective de recherche et de tentative de compréhension des quartiers dits difficiles que s’inscrit cette présente étude.

Commentaires