Le business de Noël Travail de Recherche

Le business de Noël
Travail de recherche sur Noël et ses caractères économiques.
№ 29235 | 3,590 mots | 13 sources | 2013
Publié le janv. 28, 2013 in Commerce , Consommation , Marketing
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Noël est avant tout une fête religieuse pour célébrer la naissance de Jésus de Nazareth. Durant l'avent, nous préparons un sapin décoré de boules de Noël et de cadeaux. Ainsi, tous les 24 décembre de chaque année, on se recueille à l'église et nous passons le réveillon de Noël en famille tout en mangeant du foie gras ou de la Dinde de Noël principalement. Mais dans mon travail, je vais développer sur le foie gras car c'est une denrée alimentaire qu'on essaie de copier pour en retirer des gains. Qui dit repas en famille et cadeaux, dit également achats et dépenses. Que ce soit pour préparer le menu de Noël ou acheter des cadeaux, les consommateurs sont prêts à dépenser des sommes astronomiques, parfois même au dessus de leur moyen, prétextant vouloir faire plaisir à leur proche et chérir leurs enfants. De plus, le pouvoir d'achat est au cœur de notre actualité. Derrière toute la féérie et la magie de Noël se cachent des personnes, ou plutôt des entreprises qui profitent de ce moment là de l'année pour réaliser la grande partie de leur chiffre d'affaires. Ils ne respectent pas toujours les conditions de travail et trompent également le consommateur dans certain cas.

1-Comment Noël est devenu une fête commerciale ?
2-Les grands gagnants de cet enjeu économique
3-Combien dépense un consommateur à Noël
4-Quels sont les cadeaux tendances ?
5-Coca-Cola

Extrait du document:

Le chiffre d'affaires a atteint, en 2011 en Suisse et pour l'ensemble des ventes ; 400 millions de francs dont la moitié à Noël. Pour information, le marché de jouet pèse 83 milliard de dollars au niveau mondial. Il faut savoir qu'un jouet sur deux est passé commande par un enfant. Les commerçants ont très bien compris et adoptent une méthode de marketing agressive en nous bombardant de publicité. Ils connaissent parfaitement la psychologie enfantine et ils ne veulent pas rater les deux meilleurs mois de l'année au niveau des ventes de jouets. Car novembre et décembre représentent 60% de leur chiffre d'affaires annuel.

Commentaires