Le clonage Travail de Recherche by vanily24

Le clonage
Travail de recherche illustré qui retrace les grandes lignes du clonage, reproductif et thérapeutique.
№ 1569 | 2,065 mots | 16 sources | 2006
Publié le oct. 25, 2007 in Biologie , Médecine et Santé
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce dossier présente l'histoire du clonage et les modes opératoires des deux différents types de clonage, ainsi que les différents problèmes auxquels se heurtent les scientifiques (biologistes et éthiques).

I. L’histoire du clonage


II. Clonage reproductif

1) Définition
2) Schéma global du clonage reproductif
3) Les étapes détaillées du clonage reproductif


III. Clonage thérapeutique

1) Définition
2) Les quatre grands essais réalisés pour le clonage thérapeutique


IV. Les problèmes biologiques


V. Les problèmes éthiques

1) Introduction
2) Une existence compliquée
3) Le clonage thérapeutique : un double crime
4) Loi du 6 août 2004


VI. A quand le clonage humain ?

Extrait du document:

Aujourd’hui le clonage est une réalité scientifique, mais le problème n’est plus simplement technique. On est théoriquement capable de fabriquer à la chaîne des souris de laboratoires, des vaches laitières productives ou encore des animaux en voie de disparition… et ça paraît être une bonne chose. Par contre, que faut-il penser de cloner pour améliorer la race humaine, pour endiguer la stérilité, voire pour que chacun ait à sa disposition un double qui servirait de banque d'organes en cas de besoin ? Toutes ces applications seront-elles rapidement possibles ? Ou bien existe-t-il des obstacles insoupçonnés ?
Le clonage thérapeutique est une technique qui vise à créer à partir de cellules d’un donneur (l’individu qui sera traité), des organes ou des tissus humains adaptés. Le but de cette technique est de disposer de cellules (du foie, du cœur, etc.) ayant le même patrimoine génétique que le donneur. Ainsi, si le donneur souffre d'une pathologie grave, on pourrait remplacer ses cellules malades par des cellules saines clonées sans qu'il y ait rejet de cette greffe. En effet, bien souvent, l'un des problèmes majeurs des greffes est la possibilité de rejet qui survient en cas d'incompatibilité (même si le groupe sanguin et le rhésus sont identiques). Puisque dans ce cas, le patrimoine génétique du donneur et du receveur sont identiques, ce rejet ne survient pas.

Commentaires