Le comportement des mères face à leur bébé prématuré Travail de Recherche by bibooone

Le comportement des mères face à leur bébé prématuré
Travail de recherche qui montre que la perturbation des liens mère/enfant prématuré est généralement profonde ; cependant chez les mères suivies, la relation avec le bébé est meilleure.
№ 4524 | 5,760 mots | 13 sources | 2006
Publié le mars 20, 2008 in Médecine et Santé , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les grands centres spécialisés dans la surveillance des grossesses à risque possèdent généralement un service de réanimation néonatale et un service de néonatalogie qui permettent le maintien du bébé près de sa mère, dans le même établissement en tout cas.
Certaines maternités sont également dotées d’une unité kangourou. Mais un certain nombre de maternités, publiques ou privées, sont dépourvues de ce type de service, hautement spécialisé, et les nouveau-nés doivent alors être transférés dans un autre établissement.
Le paradoxe veut que certains de ces établissements, spécialisés dans la prise en charge des nouveau-nés en détresse vitale, ne possèdent pas, eux-mêmes, de service de maternité.
Cette contradiction aboutit à une séparation toujours douloureuse, et le plus souvent néfaste, du nouveau-né et de sa mère.
Le comportement des mères face à leur prématuré en est-il significativement modifié ? la séparation avec son bébé, les mouvements psychiques de la mère suite à la naissance ont-t-elles des conséquences sur le maternage, la communication ou les tous premiers liens avec le bébé ?

I. La prématurité
1) Définition
2) Conséquences cliniques de la prématurité

II. Le devenir du prématuré
1) La durée d’hospitalisation
2) Caractéristiques psychiques de la mère

III. Les interactions précoces
1) Au niveau gestuel
2) Au niveau verbal

IV. Ce comportement peut-il entraîner des troubles de l’attachement
1) L’attachement
2) La méthode kangourou

Extrait du document:

La prématurité est une anomalie de la maturité. On la définit selon le critère d’age gestionnel. Ainsi, on parle de prématurité lorsque l’accouchement survient avant 37 semaines d’aménorrhées (SA) révolues (selon les critères de l’OMS). En France, la majorité des prématurés ont entre 33 et 36 SA.
Le bébé prématuré se caractérise par :
- une immaturité biologique : immaturités cardiovasculaire et cérébrale.
- une absence de réserves énergétiques : en effet, c’est lors du troisième trimestre que les réserves énergétiques, en oligo-éléments ou en vitamines se constituent, troisième trimestre dont le fœtus se trouve privé.
De plus, le nouveau-né prématuré est un bébé immunodéprimé, ce qui explique son extrême susceptibilité aux infections contre lesquelles il peut difficilement se défendre.

Commentaires