Le Congrès de Vienne: une Europe apaisée ? Travail de Recherche by Amroze

Le Congrès de Vienne: une Europe apaisée ?
Exposé sur les objectifs et les conséquences du Congrès de Vienne qui s'est tenu le 1er Novembre 1814.
№ 423 | 1,950 mots | 4 sources | 2006
Publié le juin 10, 2007 in Histoire , Relations Internationales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1814 s'ouvre le Congrès de Vienne, premier sommet européen de relations internationales et de diplomatie qui a pour vocation d’établir un nouvel ordre européen.
Mais on se demande si la volonté d’un nouvel ordre international et celle d’un fractionnement territorial de la part de l’Europe des Princes ont permis l’apaisement européen ?

I/ La Volonté d’assurer la paix par le retour à un ordre ancien

1. Le Congrès de Vienne
2. La garantie d’un nouvel ordre international : le « statu quo ante bello »
3. La Sainte Alliance et la Quadruple Alliance

II/ Dangers et oppositions suscités par l’Europe de Vienne

1. Les opposants à l’œuvre de Vienne
2. L’émergence de sentiments nationaux
3. Le non respect des aspirations des peuples

III/ Les manifestations effectives du mécontentement européen

1. Les premiers signes révolutionnaires
2. Le spectre révolutionnaire

Extrait du document:

Dès le début du Congrès, la Russie exprime sa volonté de faire une fédération ds Etats Européens qu’elle dirigerait en vue d’assurer la paix.
Le Congrès de Vienne se caractérise comme étant le premier sommet de relations internationales. C’est un grand rassemblement : près de 200 délégations qui réunissent toute l’Europe hormis l’Empire Ottoman. Même la France y est représentée par l’intermédiaire de Talleyrand, il y a une volonté de montrer que l’Europe n’est pas montée contre la France mais contre Napoléon. Ce rassemblement témoigne d’une volonté d’apaisement.
On assiste à un Congrès très festif : « le Congrès ne marche pas, il danse ».
L’Acte final est signé le 9 juin 1815, soit neuf jours avant Waterloo.

Commentaires