Le fichage informatique : entrave à la vie privée et aux libertés fondamentales ? Travail de Recherche by Hoenheim

Le fichage informatique : entrave à la vie privée et aux libertés fondamentales ?
Travail de recherche se demandant si les réseaux sociaux affectent le droit au respect de la vie privée des individus.
№ 26479 | 2,715 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 03, 2011 in Communication , Informatique , Questions Sociales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le développement des nouvelles technologies, la « révolution numérique », avec il y a quelques années le développement d'internet puis au fil du temps, les évolutions de son utilisation et surtout, des applications qu'il met en œuvre ont démultiplié les sources de données à caractère personnel. Aujourd'hui, les capacités de stockage de données numériques sont illimitées et les serveurs internet sont ultra puissant pour se faire et le constat qui peut être fait, c'est que ce sont les utilisateurs qui enrichissent ces sources de données : tout le monde, avec un minimum de savoir faire informatique peut par exemple créer un forum, et gérer celui-ci qui « recueil » des opinions diverses et variées, de dizaines voir centaines d'internautes, réponses en rapport au sujet prévu pour le forum en question. On peut estimer aujourd'hui qu'il existe au moins un site ou forum qui reçoit des avis sur tous les sujets possibles et imaginables. Chaque internaute expose ainsi des points de vus personnels, ce qui est d'autant plus vrai et plus personnel sur les réseaux sociaux tel que « Facebook » pour n'en citer qu'un. Par conséquent, de plus en plus de gestes « de la vie quotidienne » laissent désormais des traces numériques.


1) Les réseaux sociaux sont des réseaux sécurisés, de partages avec ses proches
2) Réseaux de partage aussi utilisés à des fins commerciales
3) Et constituant des motifs de « discrimination » à l'emploi, de même qu'ils sont valablement sanctionnables aux États-Unis

Extrait du document:

D'une manière générale, les internautes utilisant des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou différents blogs sont loin d'imaginer à quel point les informations qu'ils y mettent et les propos qu'ils y tiennent sont préjudiciables pour eux. En France aujourd'hui, les employeurs n'hésitent plus à « enquêter » sur les demandeurs d'emplois avant de délibérer s'il y a embauche ou non : entrer le nom, le prénom, ou plus efficace encore, l'adresse mail de la personne sur un moteur de recherche peut parfois donner des résultats surprenants qui ne laissent pas l'ombre d'un doute sur la fiabilité de la personne ou non.

Commentaires