Le paysage de la micro-finance au Burkina Faso Travail de Recherche by clarisse64

Le paysage de la micro-finance au Burkina Faso
Travail de recherche s'interrogeant sur l'histoire du secteur de la micro-finance au Burkina Faso, et sa situation actuelle : acteurs, cadre institutionnel, et cadre législatif.
№ 27210 | 5,590 mots | 11 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 04, 2011 in Économie , Relations Internationales , Finances
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Même si les enjeux et les objectifs de la micro-finance sont les mêmes pour tous les pays du globe, les systèmes mis en place présentent des caractéristiques propres à chaque zone et la micro-finance n'atteint pas avec la même intensité toutes les populations. En effet, 88 % des pauvres ayant accès au micro-crédit vivent en Asie, 8 % sont en Afrique et 4 % vivent en Amérique latine . Cette différence s'explique par le fait que le nombre de pauvres est plus important en Asie et également par le succès de la Grameen Bank au Bangladesh. Cependant, des IMF (fonds monétaires internationales) se sont mises en place au Burkina Faso dès les années 1960 et sont donc antérieures au projet de Yunus.

I / Des expériences mitigées
II / Un secteur de la micro-finance structuré et en expansion

Extrait du document:

En 1972, le Réseau des Caisses Populaires du Burkina (RCPB) fait son apparition sur la place financière burkinabé, inspiré par l'expérience des Crédits unions du Ghana. Les premières caisses populaires furent créées en milieu rural, grâce notamment à la « Compagnie Internationale de Développement Rural Canada » (CIDR), rebaptisée « Développement international Desjardins » (DID), qui est une société canadienne, spécialisée dans l'appui technique et l'investissement dans le secteur de la finance de proximité, dans les pays en développement et en émergence.

Commentaires