Le personnage de Frédéric dans l'œuvre « l'éducation sentimentale » de Flaubert Travail de Recherche

Le personnage de Frédéric dans l'œuvre « l'éducation sentimentale » de Flaubert
Travail de recherche discutant du personnage de Frédéric dans l'ouvrage "l'éducation sentimentale" de Flaubert, les contradictions de son caractère et de son entourage qui font que ses ambitions sont toujours déçues.
№ 27165 | 1,600 mots | 3 sources | 2011 | FR
Publié le nov. 29, 2011 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Après Madame Bovary et Salammbô, Flaubert nous présente «l'éducation sentimentale», un livre long qui raconte l'histoire de Frédéric, un bachelier de 1840, qui rencontre sur le bateau qui le ramène à Nogent, Monsieur et Madame Arnoux, il tombe épurement amoureux de celle –ci , quelques mois plus tard il s'installe à Paris pour y faire du droit. Témoin de la révolution de 1848, il fréquente des milieux sociopolitique et artistique divers; Tout au long des 40 ans parcourus par le roman, jalonnés d'expériences diverses, le succès n'était jamais au rendez-vous avec Frédéric, qui a perdu son héritage et son amour qui a commencé idyllique, et s'est terminé comme un rêve. Flaubert a été critiqué pour le portrait qu'il a choisi pour le personnage de Frédéric, qu'il présente comme un être double; il ne se fixe jamais, il est tout et son contraire. Pierre Bourdieu dans son article «l'invention de la vie d'un artiste1975» a déclaré que « Frédéric est, au double sens, un être indéterminé ou mieux, déterminé, objectivement et subjectivement, à l'indétermination».

Extrait du document:

Quant à son entourage Parisien, Fréderic en sa qualité de rentier et avec l'appui de son voisin M. Roque, a intégré l'espace des affaires représenté par le banquier Dambreuse. En sus, son allure de bohème, ses cheveux longues et son intérêt pour les tableaux lui ont permit également d'intégrer le champ de l'art représenté par Jacques Arnoux, marchand de tableaux. En revanche, son caractère à sens double et son indétermination; ne lui ont pas permis de réussir ni avec les uns ni avec les autres.

Commentaires