Le rôle de la Presse écrite dans l’affaire Tchernobyl Travail de Recherche by offvoice

Le rôle de la Presse écrite dans l’affaire Tchernobyl
Ce dossier présente, de manière partiale, le rôle qu'a joué la presse écrite dans la perception de la catastrophe de Tchernobyl, principalement en Europe de l'Ouest.
№ 135 | 7,880 mots | 17 sources | 2007
Publié le avr. 12, 2007 in Chimie , Histoire , Sociologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce dossier présente les évenements de la catastrophe, les explications, la thèse du mensonge d'État et les points noirs qui persistent autour de ce que l'on appelle "La catastrophe scientifique la plus importante du 20ème siècle."

I Présentation générale des évènements
a) les évolutions croissantes des chiffres dans la presse
b) la lenteur constatée entre 86 et 2006
c) les mesures prises dans les autres pays, et leur communication par rapport à la France
1) En URSS
2) Dans les pays frontaliers

II Les explications
a) les sources des informations : les organismes gouvernementaux puis indépendants : le SCPRI en 1986, remplacé par l’IRSN puis la CRIIRAD
b) la thèse de l’incompétence des services d’analyse (SCPRI)
c) la thèse du mensonge d’État

III LES POINTS NOIRS DE TCHERNOBYL
a) La manière dont les journalistes ont traité l’information
b) le bilan humain reste à faire, et en 20 ans, la lumière n’est toujours pas établie ; Tchernobyl est une bataille de chiffres.
c) les leçons de Tchernobyl

CONCLUSION

Extrait du document:

En 2006, l'Europe commémorait un triste anniversaire. En effet, 20 ans auparavant, le 26 avril 1986 au matin, le réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine succomba à une explosion qui provoqua un véritable chaos dans la région. Pour la presse, cet anniversaire fut l'occasion de revenir sur cet évènement polémique, véritable bombe à retardement, qui a bouleversé L'Europe entière... Durant 20 années, de nombreuses informations contradictoires furent transmises par la presse écrite, relais d’information, tant sur le nombre de morts que sur les retombées et la diffusion du nuage radioactif. Nous avons, de ce fait, décidé de nous pencher sur la manière dont la presse écrite s'est intéressée à la catastrophe Tchernobyl lors des 20 dernières années. En effet, il nous est apparu que depuis 1986, les informations ont été mal transmises aux médias et de ce fait aux français. Nous allons donc nous demander pourquoi toutes les informations, ou du moins les bonnes informations, n'ont pas été données et pourquoi, aujourd’hui encore, toute la lumière n’a pas été faite.

Commentaires