Les avatars de la ville moderne Travail de Recherche

Les avatars de la ville moderne
Etude de deux archétypes, au travers des films "la Foule" de King Vidor et "d'Alphaville" de Jean-Luc Godard, retraçant l'évolution de la Ville Moderne au cinéma. (pdf)
№ 14693 | 23,300 mots | 28 sources | 2008
Publié le avr. 11, 2010 in Cinéma
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous nous proposons ici d'observer les images de la Ville Moderne dont s'est emparées le cinéma depuis son émergence au début du XXème, et cela en nous basant sur le fil conducteur de deux de ses avatars, à savoir les tours et les infrastructures de transport. Après une étude théorique de ces archétypes dans l'histoire des villes, notre sujet s'orientera sur deux villes films au regard de deux films à deux époques différentes du siècle : New York avec La Foule de King Vidor (1928) et Paris avec Alphaville de Jean-Luc Godard (1965).

Partie I - Emergence et théorisation de deux objets de la Ville Moderne : la tour et les infrastructures de transport
Partie II - Deux archétypes de la Ville Moderne au cinéma

Extrait du document:

La Ville moderne aura donc émergé pour tenter de résoudre les problèmes sociaux qu'avait engendrés l'ère industrielle et qui avait été amplifiés par les politiques régissant la ville post-libérale. New York et d'autres villes nord-américaines, encore à l'aube du XXème siècle au stade du développement, auront assimilé plus rapidement les conséquences de la révolution industrielle, et auront été modifiées en conséquence.

Commentaires