Les Restavèks : enfants esclaves d'Haïti Travail de Recherche

Les Restavèks : enfants esclaves d'Haïti
Travail de recherche se demandant pourquoi le nombre de Restavèks ne cesse d'augmenter et s'interrogeant sur les associations protégeant ces enfants esclaves de la société.(pdf)
№ 30033 | 1,020 mots | 6 sources | 2013 | FR
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

À l'heure actuelle, des milliers d'enfants travaillent, on pourrait même dire des millions. Pourtant, nous sommes en 2013 et de nombreuses lois sur le travail des enfants existent. Malheureusement encore un trop grand nombre d'enfants travaillent. Ils n'ont pas la chance de pouvoir aller à l'école et de suivre des études. Ils s'activent sans relâche, jours et nuits, sont le plus souvent battus, affamés, violés, et vivent dans des situations précaires. Ils n'ont pas le droit au bonheur. Il est donc important pour les jeunes d'aujourd'hui et les générations à venir, de prendre conscience et de reconnaître la triste vérité sur le travail des enfants. En voici un exemple : les enfants esclaves d'Haïti, les Restavèks.

Partie 1 : Portrait des Restavèks
Partie 2 : Un monde qui ne change pas

Extrait du document:

Une des grandes causes de cette augmentation importante est le séisme du 12 janvier 2010, le plus important de l'histoire d'Haïti et qui a fait près de 300 000 morts, autant de blessés et 1,2 million de sans-abris. Ce tremblement de terre a agavé la pauvreté sur l'île, ce qui a fait énormément augmenter le nombre de Restavèks et le taux de domesticité infantile. En fait, comme beaucoup de familles sont devenues très pauvres et qu'elles n'avaient plus assez d'argent pour nourrir toute la famille, les parents ont alors vendu leurs enfants comme Restavèk à des familles plus riches.

Commentaires