Les roches sédimentaires et leur intérêt interprétatif en géologie Travail de Recherche by Aerodius

Les roches sédimentaires et leur intérêt interprétatif en géologie
Travail de recherche sur les roches sédimentaires qui, de par leur omniprésence dans notre environnement, constituent un sujet d'étude majeur en géologie, ainsi qu'un important outil de datation relative du sol.
№ 3406 | 2,000 mots | 0 sources | 2007
Publié le févr. 12, 2008 in Géologie et Géophysique
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Une roche sédimentaire est une roche formée suite à l'accumulation et au compactage de débris minéraux, organiques ou de précipités chimiques. Cette accumulation étant discontinue dans le temps, elle donne naissance à une stratification, c'est-à-dire une superposition de strates de nature plus ou moins différente qui correspondent à des séquences de dépôt de matériel minéral. Les strates les plus récentes se déposent au-dessus des précédentes : il s'agit du principe de superposition. Cet ensemble de strates constitue alors ce que l'on appelle une série sédimentaire qui correspond au “ journal ” de l'histoire géologique d'un point géographique donné.
C'est ainsi que les roches sédimentaires vont constituer pour le géologue, un outil important permettant de retracer l'histoire d'un milieu donné notamment en matière de datation relative.
Après avoir défini ce qu'elles sont et comment elles se forment, cette étude montre qu'elles occupent une place fondamentale dans la pratique de la géologie.

I. Définition
II. Origine des roches sédimentaires
III. Mise en évidence des roches sédimentaires
IV. Interprétation des roches sédimentaires

Extrait du document:

Les roches sédimentaires sont également appelées roches exogènes car elles sont formées à partir d'un matériau d'origine présent à la surface de la croûte terrestre. Elles sont ainsi opposées aux roches endogènes (plutoniques et volcaniques) formées par cristallisation d'un matériau provenant de l'intérieur de la Terre (matériau mantellique).
On distinguera différents types de roche sédimentaire en fonction du matériau d'origine et du mode de formation. Parmi ces différents types, nous retiendrons dans ce rapport les deux principaux qui constituent plus de 95% des roches sédimentaires : les roches détritiques terrigènes (ou silicoclastiques) et les roches carbonatées.
Les roches détritiques terrigènes : on les nomme ainsi car elles proviennent de la dégradation d'une roche mère d'origine endogène tel le granite. Les matériaux endogènes étant riches en silice (d'où également le nom de silicates), les roches détritiques qui en résultent portent également le nom de silicoclastiques (claste signifiant grain).
Nous avons pu observer cette dégradation d'une roche mère en silicoclastes lors de l'arrêt à Pont-de-Labeaume, en Ardèche. Les photographies suivantes montrent le socle sous forme d'orthogneiss (granite métamorphisé) et le sable résultant de son érosion par l'eau.

Commentaires