Les stratégies de la Chine en Afrique Travail de Recherche by Tyshoo

Les stratégies de la Chine en Afrique
Travail de recherche se demandant si la Chine, à travers ses stratégies, n'apporte pas que de bonnes choses au continent africain.
№ 31327 | 5,370 mots | 12 sources | 2010 | FR
Publié le avr. 29, 2015 in Commerce , Économie , Relations Internationales
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Chine est devenue l'un des acteurs majeurs en Afrique, a tel point que l'année 2005 a été célébrée comme « année de l'Afrique » en Chine. Les contacts commerciaux sont anciens, puisqu'ils remontent au XV siècle avec les expéditions de l'amiral Zheng He. Il ne faut donc pas s'étonner de leur reprise actuelle, même si l'on a pris l'habitude, depuis les explorations européennes et la colonisation, de voir l'Afrique plutôt tournée vers l'Europe. Dans les années 60, la Chine de Mao avait déjà envoyé des milliers de médecins en Afrique, accueilli des étudiants et construit des infrastructures (chemin de fer Tanzanie-Zambie). L'offensive économique chinoise est due à l'originalité de la combinaison des quatre flux : commerce extérieur, investissements directs, aide au développement, et immigration de masse.

I. Les enjeux de la stratégie chinoise en Afrique
II. Les limites de cette stratégie

Extrait du document:

La Chine connait une croissance de 10% par an environ. Pour maintenir cette croissance, elle doit consommer beaucoup d'hydrocarbures (pétrole, gaz). Le premier poste des importations chinoises - plus de 60% du total - est occupé par le pétrole. Les importations en provenance de l'Afrique représentent aujourd'hui 25% des importations chinoises de pétrole et cette part tend à augmenter. Depuis 2004, la Chine est le second importateur de pétrole africain, derrière les Etats-Unis et devant le Japon. Pékin importe du pétrole d'une dizaine de pays africains, et d'abord du Soudan (12% des importations) et de l'Angola.

Commentaires