Peuples autochtones et conservation de la biodiversité Travail de Recherche by guivad

Peuples autochtones et conservation de la biodiversité
Exploration des enjeux et du droit international concernant les rapports entre peuples autochtones et conservation.
№ 19467 | 2,440 mots | 12 sources | 2010
Publié le août 31, 2010 in Anthropologie , Droit , Sociologie , Ecologie , Questions Sociales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Si la conservation est un « champ » au sens de Pierre Bourdieu – structuration d'acteurs, de discours, d'intérêts interdépendants-, alors il est possible de distinguer en son sein une subdivision qui couvrirait la thématique générale du lien entre « peuples autochtones » et « biodiversité » . Thématique qui elle même recouvre deux discussions complémentaires et très fournies dans la littérature : l'une, concernant les « savoirs traditionnels », ouvre des questions liées aux notions de « patrimoine immatériel » et de propriété intellectuelle ; l'autre, qui touche à la « conservation participative » ou « basée sur les communautés », s'insère dans une réflexion sur les modes de gouvernance à adopter pour la conservation. Avec une attention un peu plus fournie pour cette dernière, on s'attaquera ici à ces deux problématiques, tentant de dégager ce qui les a fait naître, leur forme actuelle, et ce qu'elles impliquent.

I. Situation initiale : les impasses d'une conservation trop dirigiste
II. Les « peuples autochtones », objets de convoitises multiples
III. Le droit international actuel et ses dénominations
IV. L'autochtonie stratégique

Extrait du document:

Dans la situation initiale en effet, une « préservation » vécue comme l'isolement d'espaces laissés totalement en dehors des activités humaines voyaient ces dernières comme incompatibles avec toute forme de protection de la « Nature ». C'est toute la période des politiques sanctuaristes, dont l'influence est encore bien sensible.

Commentaires