Pirates et cinéma Travail de Recherche by momobabou

Pirates et cinéma
Travail de recherche sur le cinéma de cape et d’épée et plus précisément le cinéma de pirates, depuis son origine dans les années 1920, jusqu’à aujourd’hui.
№ 3101 | 6,415 mots | 4 sources | 2006
Publié le févr. 04, 2008 in Cinéma , Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les histoires de corsaires et autres boucaniers ont pratiquement déserté les écrans, grands ou petits, les pirates n’ont plus vraiment droit de cité dans la littérature contemporaine ou dans la bande-dessinée, et lorsque le mot « pirate » est aujourd’hui utilisé dans le langage de tous les jours, c’est généralement pour désigner l’auteur d’un délit informatique ou le caractère illicite d’un enregistrement. Le folklore maritime peuplé de borgnes unijambistes appartient désormais au monde des rêves, à cet univers magique qui fait de tout adolescent un aventurier en puissance et de tout adulte un enfant au front ceint d’un foulard à tête de mort…

I. A l’Abordage du Cinéma

1. En Europe
2. L’héritage de Salgari
3. Les films de Pirates aujourd’hui

II. Tour d’horizon de la Piraterie

1. Les Sept Mers
2. Les Navires
3. Les Pavillons

III. Célèbres Flibustiers et Pirates

1. Capitaine Blood
2. Barbe Noire le Pirate

IV. Les grands films

Extrait du document:

Le début des années cinquante a vu éclore et s’épanouir un genre qui remplira encore durant de logues années les salles de quartier (en fait jusqu’au déclin du Péplum, déclin correspondant, s’il faut avancer une datation, à l’avènement de l’euro-Western) : le film de cape et d’épée. Proche parent du genre, le film de Pirates bénéficia largement de cette belle popularité.
La chose apparaît somme toute assez naturelle et des plus justifiées, si l’on considère que la source d’inspiration majeure du film de Pirates, à l’échelon mondial, se trouve au cœur de la littérature populaire italienne, avec des auteurs comme Rafaele Sabatini et Emilio Salgari.
C’est en 1937 qu’est conçu le tout premier film italien du genre, une adaptation d’un roman d’Emile Salgari Le Corsaire Noir, film dirigé par Amleto Palermi.
Trois années plus tard, La Fille du Corsaire Vert réalisé par Enrico Guazzoni apparaît, lui aussi, issu de l’imagination débordante du romancier le plus populaire de la littérature transalpine. Dans la foulée, plusieurs autres films d’aventures sont conçus au sein de l’Italie fasciste : Les Pirates de Malaisie, Les Deux Tigres (1941) puis Le Fils du Corsaire Rouge (1943) de Marco Elter. Tous puisent leur inspiration dans les romans de Salgari.

  • Exposé présentant une analyse de la violence, ses traitements et ses représentations au cinéma.
    № 12209 | 2,500 mots | 0 sources | 2009 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte « La triste moralité du cinéma français », de Christophe Honoré se demandant comment comprendre l'agressivité de Christophe Honoré dans le contexte où il écrit, en reliant le tout à des condamnations antérieures du cinéma.
    № 28921 | 1,800 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait du tome 1 de l'ouvrage « Cinéma » de Gille Deleuze intitulé "L'image-mouvement" portant sur la participation du spectateur aux mouvements du film par le biais de ses propres sens.
    № 29428 | 1,345 mots | 0 sources | 2013 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires