Politiques infrastructurelles des métropoles Travail de Recherche

Politiques infrastructurelles des métropoles
Travail de recherche sur la boucle locale de fibre optique à Fontenay-sous-Bois entrant dans le cadre des réseaux développés au sein des communes. (pdf)
№ 29030 | 3,185 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le nov. 08, 2012 in Architecture , Sciences de l'Environnement , Géographie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le projet : la création d'une boucle locale de fibre optique, projet inscrit comme un
engagement au programme municipal, a été récemment décidée par la commune. Le but du réseau de télécommunications très haut débit est d'abord à usage privé, c'est-à-dire qu'il est en premier lieu censé connecter les bâtiments municipaux pour améliorer la qualité du service public fourni. Ce projet couvre ainsi 72 bâtiments municipaux, avec un budget d'1,9 millions d'euros. Il est porté au sein d'une coopération entre différents services de la ville, dont évidemment en tête de file, la DSIT (Direction des Systèmes d'Informations et de Télécommunications) de Fontenay-sous-Bois.
Le travail relate l'historique de la création du réseau de fibre optique au sein de la commune de Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne (94). Les grandes phases du projet, de l'étude à la partie opérationnelle, les opérateurs, les contrats, le périmètre d'extension et l'architecture du réseau... ce petit travail universitaire traite le sujet de manière très précise.

1. Introduction : Fontenay-sous-Bois et la fibre optique
2. Histoire du service
3. Modalités de gestion
4. Analyse de la politique municipale
5. Problèmes rencontrés

Extrait du document:

Pour être plus précis sur les avantages qu'apporte le projet, notons la réalisation de
travaux d'installation de fourreaux dans la ville, qui vont permettre aux futurs opérateurs de venir se raccorder. L'installation d'un câble de fibre optique tient sur un seul fourreau, alors que la ville a mis 4 fourreaux sur tout le tracé de la boucle locale. Cela permet à certaines zones de devenir attractives puisque sans ces fourreaux dans ces zones, les opportunités d'implantation sont nulles. Ceci contribue donc au maillage, à la capillarité du réseau de la ville. Les opérateurs désireux de venir chercher de nouveaux clients trouveront les infrastructures nécessaires là où elles étaient inexistantes auparavant.
La première phase de raccordement des bâtiments municipaux par la commune et pour la commune est ainsi présentée comme nécessaire pour la seconde phase.

Commentaires