Populisme et Front National Travail de Recherche by benS

Populisme et Front National
Exposé qui définit la notion de populisme, telle qu'elle est employée aujourd'hui et de comprendre la portée du phénomène. Le FN est-il un parti "populiste" ?
№ 1786 | 3,340 mots | 0 sources | 2005
Publié le nov. 18, 2007 in Histoire , Droit , Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis les premiers succès électoraux du FN, un débat se développe en France sur la nature de ce parti : extrémiste, fasciste, national populiste ? Si Le Pen rejette avec véhémence l’étiquette infamante « d'extrême droite », associée à Vichy et à l’Holocauste, en revanche il accepte, il revendique même celle de « populiste » qui lui donne ses galons de démocrate. « Populiste et fier de l’être » était déjà le thème de l’Université d’été du FN en 1994.

I. Le populisme, une notion ambigüe

1) Des sources multiples

2) Une tentative de définition


II. Populisme & FN : le FN est-il populiste ?

1) Oui, le FN est populiste
A) Un parti Populiste
B) Un électorat Populiste et/ou populaire


2) Le populisme du FN : un dangereux contresens
A) Une stigmatisation des couches Populaires
B) Un parti néo-fasciste

Extrait du document:

Que faut-il entendre au juste, par « populisme » ? L’expression est à la mode. Mais il n’y pas, comme le notent tous les auteurs qui ont cherché à le définir, de terme plus insaisissable. La diversité des mouvements populistes qui ont traversé l’histoire montre la difficulté d’établir des comparaisons. Il a désigné des mouvements aussi divers que le mouvement narodnik (de narod, peuple) russe idéalisant les paysans au XIXème, la révolte des fermiers américains contre la modernisation au sein du People’s party (1892), les mouvements de libération populaire d’Amérique latine au XXème siècle, et la vague actuelle des néo-populismes européens, autoritaires et xénophobes. L’étiquette a été appliquée à Bernard Tapie et à Jean-Marie Le Pen, mais aussi de Gaulle ou Margaret Thatcher. En France, il est associé au Boulangisme, puis au Poujadisme. "Le populisme ne s'incarne ni dans un type défini de régime politique ni dans des contenus idéologiques déterminés". Le populisme peut être de droite ou de gauche, démocratique ou antidémocratique. Il ne renvoie ni à une idéologie, ni à un type de régime ou de mouvement en particulier. Il peut être nationaliste, comme au FN français et au FPÖ autrichien, séparatiste, comme à la Ligue du Nord italienne, flamand, antifiscal comme chez le Parti du peuple danois, ou encore « médiatique » comme celui qu’incarne Silvio Berlusconi.
  • Exposé qui explique comment qualifier le résultat de l'élection du 21 octobre 2007 du Conseil national suisse et dans quelle mesure et dans quel sens ce résultat va infléchir la politique suisse.
    № 25950 | 1,175 mots | 3 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage "A quoi sert l'identité nationale ? " de Gérard Noiriel portant sur un bilan rétrospectif sur la notion d'identité nationale et les enjeux que porte cette notion dans le monde politique actuel.
    № 15674 | 2,885 mots | 0 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui explique les raisons permettant d'affirmer que la population est un des composants qui constitue un Etat.
    № 26596 | 1,660 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires