Priorités de la présidence française de l'UE de juillet-décembre 2008 Travail de Recherche by pdobreva

Priorités de la présidence française de l'UE de juillet-décembre 2008
Travail de recherche effectuant une présentation détaillée des priorités de la politique extérieure française durant sa dernière présidence européenne.
№ 24503 | 4,010 mots | 16 sources | 2010
Publié le mai 22, 2011 in Sciences Politiques , Questions Européennes
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La tâche principale de la présidence française de l'UE en 2008 était de préparer l'entrée en vigueur du traité instituant une Constitution pour l'Europe et de nouvelles institutions. Ce semestre était la dernière présidence nationale avant la mise en place de nouveau traité du 01.01.2009 et l'enjeu principal devant Sarkozy. C'était la douzième présidence de l'UE pour la France mais pour une première fois dans son histoire le pays fondateur devait faire des efforts supplémentaires pour se proclamer comme euro-optimiste après le rejet français du projet de Constitution en 2005. Si en 2000 la France tentait à stimuler le dialogue social en Europe et les services de la croissance et de l'emploi, en 2008, Sarkozy était opposé à un euroscepticisme jamais vue et une crise financière secouant toute l'Europe.

1- Immigration
2- Reformer le Conseil de l'Union et le Conseil européen
3- Développement durable et énergie
4- Politique européenne de Défense et de Sécurité (PESD)
5- Autres priorités de la Présidence

Extrait du document:

La présidence avait été préparée bien en avant. Afin de définir ses objectifs, un dialogue permanent a été commencé avec les différentes institutions. Les Français devaient aussi prendre en considération la politique menée par les Slovènes les premiers six mois de 2008, ainsi que le programme général de 18 mois (deuxième semestre 2008- année 2009). Les priorités de l'UE se planifient pour 3 ans et la coordination entre ce programme, leurs propres priorités et les opinions de tous mes Membres, représentent un effort important pour les pays qui président l'UE.

Commentaires