Richart … future idole des papilles chinoises ? Travail de Recherche

Richart … future idole des papilles chinoises ?
Étude de marché s'interrogeant sur le marché chinois de la chocolaterie et étudiant les possibilités de ce marché pour la chocolaterie Richart, située à Lyon.
№ 28580 | 4,930 mots | 18 sources | 2012 | FR
Publié le juil. 12, 2012 in Commerce , Consommation , Marketing
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis 1925, la chocolaterie Richart élabore et commercialise des chocolats et confiseries de luxe. Cette société a connu son véritable essor à partir de 1987 grâce à la mise en œuvre d'un vrai processus de design par Michel Richart, touche supplémentaire venant apporter aux consommateurs un délice qui ne passe pas que par la dégustation. Elle séduit par le soin apporté au graphisme, par son implication pour la pureté, l'élégance et la qualité irréprochable de ses chocolats. En 25 ans, la société a réalisé un essor considérable grâce à l'élaboration de familles aromatiques qui évoluent au fil des saisons et des tendances. La réussite de la Maison émane d'un savoir faire familial initié par Joseph Richart, le père de Michel Richart. Depuis 1968, Michel Richart, dirigeant de l'entreprise, bénéficie également de l'appui de son petit fils, Gautier Richart, apte à assurer le développement à l'international de l'entreprise grâce à son expérience acquise dans les métiers de la finance, au sein de La City à Londres. La chocolaterie Richart dispose d'une grande expérience à l'international lui ayant octroyé une présence à la fois sur les marchés européens (France, Espagne et Italie), nord-américains, japonais et marocains. Dans le cadre de son développement export, la chocolaterie Richart nous a confié la réalisation d'une étude de marché portant sur la Chine.

Première partie : La Chine, un pays propice pour un futur marché ?
Deuxième partie : Les produits Richart ont-ils leur place sur le marché chinois ?

Extrait du document:

Le marché chinois est donc sous approvisionné en chocolat de qualité, d'autant plus que le chocolat est un produit étranger à la gastronomie chinoise. L'artisanat concernant les produits de la chocolaterie n'est donc pas développé car les Chinois découvrent seulement le chocolat « de luxe », alors qu'ils ne connaissaient jusqu'alors que le goût du chocolat à travers les barres chocolatées et confiseries industrielles, proposées dans les rayons des supermarchés. Ils s'initient donc progressivement aux plaisirs gustatifs qu'offre le chocolat artisanal.

Commentaires