« Water Walk », John Cage Travail de Recherche

« Water Walk », John Cage
Travail de recherche se demandant en quoi la spécificité de la pièce « Water Walk » est avant tout liée au travail de l'interprète, John Cage.(pdf)
№ 29151 | 1,575 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le déc. 24, 2012 in Danse et Théâtre , Cinéma , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Water Walk est une pièce composée par le compositeur américain John Cage (1912 ­ 1992), et créée en 1960 par lui-même dans le cadre d'une émission de télévision. Le premier constat que l'on peut observer en regardant cette vidéo est l'absence totale d'instruments conventionnels, mis à part le piano, mais qui n'est du tout utilisé de manière soliste, encore moins thématique ou mélodique. Pour créer un environnement sonore, le compositeur utilise toutes sortes d'objets et de machines : on aperçoit notamment un arrosoir, une casserole, un pot de fleurs, un appeau, un poste de radio, une prise électrique, une bouteille, un mixeur, une carafe, un verre, un bâton, et même un canard en plastique. Mais l'intérêt de la pièce n'est pas uniquement auditif : la vidéo est pertinente car elle nous montre un espace scénique où de nombreux éléments purement visuels figurent, comme deux tables et même une baignoire.

Extrait du document:

Beaucoup d'éléments sont comiques : parmi eux, on peut citer l'utilisation du canard en plastique ou encore le fait de s'apprêter à fermer le couvercle du piano, puis finalement de le faire claquer d'un coup sec vers le haut. Souvent, l'agencement de plusieurs actions sans rapport les unes avec les autres rend la situation comique. Par exemple, Cage frappe un couvercle en métal avec un bâton puis le met dans la baignoire ; ou bien il se sert un verre de champagne ou de bière probablement, pour le boire bien plus tard.

Commentaires