Etude de la modulation de fréquence Travaux pratiques by Almaes

Etude de la modulation de fréquence
TP de physique qui analyse comment on peut utiliser la modulation d'amplitude pour transmettre des signaux de type basse fréquence.
№ 11409 | 1,625 mots | 0 sources | 2009
Publié le juin 05, 2009 in Informatique , Physique , Sciences , Electronique
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet exercice pratique on suppose que l'on a deux signaux x1(t) et x2(t), auxquels on multiplie respectivement les porteuses cos(2πf1t) et cos(2πf2t). De ce fait, on analyse toutes les transformations que l'on va faire subir à ces signaux de départ pour les envoyer en même temps dans un canal de transmission. L'objectif principal dans ce TP est de retrouver à la fin de toutes les manipulations, le signal de départ.

I. Transformations du signal avant filtrage

II. Les opérations de filtrage

III. Avec des valeurs de fréquences différentes

IV. Retrouver les signaux sans filtre passe-bande

Extrait du document:

Afin d'utiliser correctement Matlab, on a fait comme si t était une variable discrète que l'on a échantillonnée sur 10 000 points. Hanning et Triang sont deux fonctions spécifiques à Matlab qui permettent respectivement d'afficher une parabole et un triangle sur le nombre de points considérés (avec 1 ou – 1 en amplitude maximum)...
(...) On voit bien sur la figure 5a que l'amplitude du signal varie de -2 à 2. C'est logique puisque l'on a ajouté 1 à chaque signal. De plus, le cosinus et les fréquences (0.3 et 0.4 considérées hautes à cause de la très faible période des signaux) font que l'on ne voit pas les variations (trop rapides) des signaux. On peut également ajouter le fait que l'on retrouve bien les graphes fréquentiels centrés en –f1, f1, f2 et –f2. Ceci est dû au fait que l'on a modulé. En effet, le produit en temporel du signal et d'un cosinus donne un produit de convolution en fréquentiel et la transformée de Fourier d'un cosinus donne bien deux Dirac pris en f et –f de la fonction considérée. On décale donc le spectre aux fréquences -f et f.

Commentaires