Les Français et la République (1871-1914) Dissertation

Les Français et la République (1871-1914)
Dissertation se demandant pourquoi un type de régime qui a déjà échoué deux fois parvient à s'imposer et à se faire accepter par les Français avec la IIIe République.
№ 27601 | 5,870 mots | 3 sources | 2011 | FR
Publié le janv. 03, 2012 in Histoire , Sciences Politiques
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Si la République est devenue le « bien commun » de la majorité des Français en 1914, elle ne s'est pas imposée comme une évidence et a dû se construire progressivement en bouleversant les valeurs de la société et de la vie politique française durant tout le XIXe siècle. Née pendant la Révolution dans les clubs Jacobins, l'idée républicaine n'a cessé de s'enrichir et de s'affirmer au cours de la succession des régimes qui ont gouverné la France, en posant la question du recours à la violence en politique ou encore de la place à donner aux revendications sociales et à l'instruction. Idée complexe et parfois plurielle, la République a imposé de 1789 à 1848 des valeurs et des acquis qui deviennent incontournables dans la culture politique française comme la souveraineté nationale, le goût de la liberté, l'égalité, la croyance dans le progrès ou encore le suffrage universel.


De 1871 à 1914, la troisième République s'impose par la conquête des Français et la véritable construction de leur adhésion au régime (I), mais aussi grâce à la républicanisation active des Français, de la société et de la vie politique qu'elle entreprend en diffusant une culture et un modèle républicain et en le défendant (II), malgré le fait que le consensus des Français autour du régime rencontre des obstacles et présente encore quelques zones d'ombre (III).

Extrait du document:

En 1871, au moment où la République s'installe les Français sont majoritairement conservateurs et en faveur de la paix avec l'Allemagne. Or, les républicains sont divisés entre ceux comme Gambetta qui veut continuer la guerre avec l'élection d'une « Assemblée de combat » et ceux qui veulent la paix. Le vote du 8 février 1871 voit la victoire massive des conservateurs monarchistes qui obtiennent 400 postes de députés sur 685 mais s'explique en réalité par ce désir de paix qui anime les Français qui ne sont pas favorables au retour de la Monarchie.

Commentaires