"René" de Chateaubriand Commentaire Composé by julie1680

"René" de Chateaubriand
Commentaire composé qui montre que René incarne le mal du siècle : entre tradition et modernité, son vague à l’âme s’inspire des confidences rousseauistes mais pas pour autant de complaisance dans le mal être.
№ 3186 | 1,410 mots | 0 sources | 2007 | FR
Publié le févr. 06, 2008 in Littérature
4 Rating: 4/5 (1 vote)
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’ouverture de cet extrait immerge le lecteur dans les fluctuations d’un René-Chateaubriand incarnant le siècle, ses contradictions, ses incertitudes.
René sonde son âme, s’interroge.

Ce commentaire, concernant la page 112, est mené de manière linéaire et comporte trois mouvements :

1- Dégoût pour la ville, esquisse du mal du siècle
2- René, homme de l’instinct
3- vicissitudes des émotions

Extrait du document:

A propos de René, à la fois autobiographie et fiction romanesque, Gautier affirmait que Chateaubriand « a inventé la mélancolie et la passion moderne ». On le perçoit dans cet extrait aux tonalités à la fois douloureuses et passionnées qui étreignent le lecteur à travers les états d’âme d’un René disséqueur d’âme, analyste désabusé qui nous entraîne à notre tour dans le tourbillon des incertitudes, les fluctuations des émotions. Une immersion d’autant plus vive que René se confie à la première personne du singulier dans un style lyrique qui emporte littéralement le lecteur dans la spirale des sentiments dans cette lettre ouverte qui n’est pas sans rappeler les Rêveries du promeneur solitaire de Rousseau ou encore l’euphorie/dysphorie de la religieuse portugaise de Guilleragues.

Commentaires