Vous, amis des chiens, attention ! Exposé

Vous, amis des chiens, attention !
Exposé cherchant à montrer qu'un certain nombre de personne s'occupe de leur chien en dépit du bon sens. (pdf)
№ 30501 | 1,685 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié by le févr. 26, 2014 in Vétérinaire
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On est surpris d'entendre les vétérinaires, les éleveurs et les dresseurs dire que, malgré leur popularité, les chiens se trouvent trop souvent entre les mains de maître qui les maltraitent ou les soignent en dépit du bon sens, traitements qui affectent définitivement leur santé et leur bonheur. En effet, il faut tordre le cou à certaines croyances erronées.

1. Le nez du chien, thermomètre de sa santé
2. Certains chiens naissent méchants
3. Un chien comprend facilement les ordres de son maître
4. Les bâtards sont plus robustes et plus intelligents que les chiens de race
5. A la ville, un chien est malheureux
6. Certains chiens sont trop bêtes pour apprendre
7. Dès son plus jeune âge, on peut rendre un chien propre
8. Les chiens ont besoins de ronger des os
9. Un chien mange d'instinct ce qui lui est nécessaire à son organisme
10. Passé à la tondeuse au début de l'été, le chien souffre moins de la chaleur

Extrait du document:

À trois mois, seuls quelques rares chiens peuvent commencer à acquérir des habitudes de propreté. Il faut, en général, attendre qu'ils aient atteint leur sixième mois. Pas plus qu'un nouveau-né, un chiot n'est pas en mesure de se contrôler. Le corriger et l'obliger à mettre son nez dans son incongruité ne réussit qu'à l'effrayer et à le troubler. Durant les premiers mois, il faut se contenter de l'isoler sur une litière de papier, dans un espace clos quelconque, un parc d'enfant, par exemple, garni d'une couverture à une extrémité.

Commentaires