l'ERP et le contrôle de gestion Mémoire ou thèse by miakou

l'ERP et le contrôle de gestion
Thèse sur les apports et les limites de l'ERP (logiciels paramétrables) pour le contrôleur de gestion.
№ 2298 | 3,210 mots | 5 sources | 2007 | FR
Publié le déc. 26, 2007 in Informatique
9,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les entreprises ont muté et modifié leur organisation au rythme de l’évolution technologique. La gestion de l’information représente, de nos jours, un enjeu stratégique pour les entreprises, et les outils d’aide à la décision sont devenus incontournables pour le pilotage de la performance. Le contrôle de gestion est le processus par lequel le manager influence d’autres membres de l’organisation pour mettre en œuvre les stratégies de l’organisation.

I. L'apport de l'ERP pour le contrôleur de gestion

A) Caractéristiques d'un ERP
1) Définition d'un système ERP (Enterprise Resource Planning)
2) Apports attendus d'un ERP
3) L'implantation d'un ERP (critères de choix, analyse des processus...)
4) Le marché des ERP (évolutions, tendances...)

B) Les Apports des ERP pour le Contrôleur de Gestion
1) Les apports opérationnels
2) Les apports décisionnels


II. Limites de l'ERP

A) Difficultés de mise en œuvre (complexité du paramétrage, besoin de prestataires)
B) Des coûts élevés (investissements lourds, évaluation du bénéfice d'une telle mise en place difficile)
C) Des impacts importants sur l'organisation de l’entreprise

Extrait du document:

L’apparition des ERP (Entreprise Resource Planning = logiciels paramétrable), dont l’approche modulaire et intégré a révolutionné le management par la mise en réseau dans une base de données unique de l’information des principales des fonctions de l’entreprise, a permis d’améliorer significativement les performances par une meilleure qualité de l’information, une gestion en temps réel, une identification facilitée des erreurs etc. « Le contrôle de gestion est une démarche permettant à une organisation de clarifier ses objectifs de performance et d'en piloter la réalisation progressive, en assurant la convergence des actions engagées par les différentes entités qui la composent ». Le contrôleur de gestion souvent placé hors structure, est confronté à deux logiques : le souci financier émanant de la hiérarchie et le message de la performance au concret venant du terrain. Son rôle est d’aider les managers dans la prise de décision et d’influencer les comportements des objectifs de coûts.

Commentaires