« Dom Juan », de Molière - Acte V, scène 5 et 6 Commentaire Composé

« Dom Juan », de Molière - Acte V, scène 5 et 6
Commentaire des scènes 5 et 6 de l'acte V de la pièce de théâtre « Dom Juan », de Molière se demandant en quoi cette fin paraît répondre aux attentes du spectateur par un châtiment divin spectaculaire digne de l'immoralité de Dom Juan.
№ 26722 | 1,680 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 29, 2011 in Danse et Théâtre , Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans ce document, nous étudierons les scènes 5 et 6 de l'acte V de la pièce de théâtre « Dom Juan », de Molière. Le dénouement de la pièce, écrite dans l'urgence, s'inspire fortement du schéma établi dans les pièces contemporaines jouées par les Italiens. Molière reprend le motif baroque du châtiment divin du libertin, foudroyé faute de s'être repenti. Il suit en cela la pièce originelle du moine espagnol Tirso de Molina qui a une visée édifiante. Dom Juan, ainsi que le spectateur, ont été averti à maintes reprises d'une façon explicite ou implicite de cette fin. En se convertissant à l'hypocrisie religieuse, le héros a précipité sa perte. C'est alors l'occasion pour le dramaturge d'instaurer un final fantastique dans la tradition baroque des « pièces à machines » mais aussi un dénouement ambigu.

I) La représentation du surnaturel
II) Un dénouement ambigu

Extrait du document:

Cependant, Molière ne s'inscrit pas totalement dans la tradition lorsqu'il écrit ce dénouement et celui-ci devient ambigu. Tout d'abord, le héros, cynique et brutal de ses prédécesseurs, devient une figure plus complexe et surtout plus cérébral, notamment parce qu'il professe un art de l'hypocrisie par orgueil individualiste. Dom Juan devient alors un héros fascinant, raisonneur matérialiste et libre-penseur avant la lettre, qui élude la question du divin parce qu'il récuse l'existence du surnaturel.

Commentaires