"Leçons d'éthique" de Kant Commentaire Composé by tageda

"Leçons d'éthique" de Kant
Commentaire portant sur un extrait de cet ouvrage de Kant, dans lequel il décrit les lois morales qui sont des règles universelles et strictes, indiquant les actions qu'il faut accomplir.
№ 5974 | 1,600 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 28, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La morale ne dit pas ce qui est, mais ce qui doit être. La loi morale ne peut être universellement valable qu'en étant rigoureuse et stricte. Le rigorisme est la contrepartie de l'universalisme, qui distingue la morale des éthiques particulières. Elle définit un canon d'humanité et une règle à l'aune de laquelle chacun doit juger de sa propre valeur. Que faire en effet ? Quelle conduite adopter ? Comment se comporter ? Qui écouter ? Qu'est-ce qui fait de nous des hommes ? Qu'est-ce qui fait notre grandeur et nous rend dignes de respect ?
L'extrait étudié va de "L'éthique peut proposer des lois de moralité qui sont indulgentes..." jusqu'à "La loi morale doit être pure".

I. Il faut distinguer l'éthique et la morale

II. La morale est a priori comme la géométrie

III. Le privilège accordé à l'éthique est immoral

Extrait du document:

On confond généralement l'éthique et la morale. Le terme «d'éthique» vient, il est vrai, du grec ethos qui signifie «comportement» ou «mœurs». L'éthique, qui est la théorie des mœurs, c'est-à-dire des différentes façons de se conduire et de se comporter, est donc la morale elle-même, puisque le terme mores, qui signifie en latin «mœurs», est l'équivalent du grec ethos.
Le but de Kant dans ce texte est cependant de distinguer l'éthique de la morale proprement dite, en établissant une différence philosophique entre des termes que la langue confond. Si l'analyse étymologique peut en effet donner l'impression d'une filiation entre les notions, car le terme de «moral» est la traduction du latin moralis, qui traduit lui-même le grec ethikos, la philosophie doit pourtant établir une différence conceptuelle forte entre elles.
Selon Kant, la morale diffère par nature de l'éthique, car la seconde dit ce que l'on peut faire, «ce que l'on est en mesure d'accomplir», tandis que la première dit ce que l'on doit faire, c'est-à-dire «ce qui est moralement nécessaire». Il existe donc entre elles toute la différence qui sépare le possible et le nécessaire.

Commentaires