"Métaphysique des Mœurs", Kant Commentaire Composé by Sweettouch

"Métaphysique des Mœurs", Kant
Commentaire composé sur la "Métaphysique des Mœurs" de Kant dans lequel l'auteur se demande si l'homme est vraiment apte à entretenir des relations avec autrui et donc à favoriser l'éventuelle existence de son bonheur.
№ 25610 | 1,020 mots | 1 source | 2011 | FR
Publié le juil. 30, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous sommes constamment confrontés à autrui dans notre quotidien. En effet, il fait partie de nos vies à différentes échelles : il peut être mon ami, mon alter ego, mon semblable voire mon ennemi. Mais, plus concrètement, autrui est cette personne qui est autre que moi-même. Dans son œuvre nommé Métaphysique des mœurs (1797), Kant nous présente un concept qui n'est autre que l'amitié et ce sera sur cela que va se baser le commentaire que nous allons faire. Kant nous expose dans son texte sa vision qu'il émet sur l'amitié. Pour lui, l'amitié est une union qui prendrait en compte deux sentiments fondamentaux qui sont le respect et l'amour. Selon lui, si on arrive à appliquer cela dans notre vie, cela serait une contribution au bonheur. D'où sa phrase «  rechercher l'amitié entre les hommes est un devoir ». Dans ce concept de l'amitié, autrui intervient constamment car c'est grâce à lui que cette relation est possible. C'est à travers son regard que l'on peut voir et prendre conscience de soi et de nos perceptions. En effet il en vérifie la véracité et l'existence (si cela n'est pas un mirage). C'est grâce à autrui, donc, que notre raison et notre humanité se construit. Autrui nous fait donc exister. Kant, à travers son texte va donc nous proposer sa conception de l'amitié et ce qui peut en émaner pour atteindre, ou pas, le bonheur. Le bonheur tant convoité par tous. Cet état qui peut être ponctuel ou durable dans lequel on aurait besoin de rien car nous possédons déjà tout. Le bonheur se qualifierait donc d'état parfait ou l'être humain serait satisfait, épanoui, heureux. Et Kant, ici, va nous proposer son idéal de l'amitié et par la suite il nous montrera que l'idéal amical ne peut réellement exister. Pour terminer, il ira jusqu'à nous montrer que la vrai nature de l'homme revient toujours, quelque soit la relation qu'il entreprend.
nous allons nous allons évoquer les principes de l'amitié puis nous verrons en quoi l'amitié parfaite ne peut pas exister.

Extrait du document:

De plus, dans l'amitié, on ne sait pas toujours à quoi pense l'autre. Que désirs t-il ? Il sera donc difficile de lui apporter ce qu'il attend de nous. Dans l'amitié, il faut qu'il y ait un rapport égal entre les individus. Que ce soit en termes de respect, d'amour ou d'autre. S'il n'y a pas ce rapport d'égalité, il peut y avoir des débordements dont l'envie de vouloir demander plus à l'autre, se confondre entre amour et amitié. Il faut donc trouver un juste milieu, donc un équilibre entre amour et respect. Dans la plus part du temps les relations entre les individus finissent en conflit, défiance, fierté. C'est l'état de nature de l'homme qui fait que notre vraie nature peut surgir à tout moment pour laisser place à nos vrais désirs. Comme le dit le philosophe Jean-Paul Sartre dans son œuvre huit clos «  l'enfer c'est les autres ».

Commentaires