« Le Diable au Corps », Raymond Radiguet Commentaire de Texte

« Le Diable au Corps », Raymond Radiguet
Synthèse de l'œuvre « Le Diable au Corps » de Raymond Radiguet visant à déterminer comment, par un roman d'amour où la guerre ne semble à première vu n'être qu'une toile de fond, l'auteur parvient à la dénoncer.
№ 16334 | 2,690 mots | 0 sources | 2006
Publié le mai 31, 2010 in Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Raymond Radiguet (1903-1923) ne participe pas directement à la première guerre mondiale car il est trop jeune pour être engagé mais la guerre n'en marque pas moins son œuvre. Il est poète à quatorze ans et journaliste à quinze. Il se lie avec Jean Cocteau (cinéaste, écrivain) et Max Jacob (écrivain et peintre précurseur du surréalisme). Ses œuvres principales sont le Bal du Conte d'Orgel et Le Diable au corps (qui parait en 1923). Le Diable au Corps est un roman écrit à la première personne, qui contient des éléments autobiographiques et qui raconte une histoire d'amour entre un adolescent et une jeune femme dont le mari est au front. Ce roman à été sujet à deux adaptations cinématographiques de Claude Autant-Lara (1947) et de Marco Bellocchio (1986).

1 : La guerre effective
2 : La guerre des sentiments
3 : La question de la morale et de la responsabilité

Extrait du document:

Le jeu d'échecs mime la guerre ; les adjectifs « confuses », « interminables » et « épuisantes » correspondent parfaitement à la première guerre mondiale. C'est donc une relation à la fois amoureuse et conflictuelle, remplie de doutes, d'incertitude et de rapports de force.
Radiguet montre donc la cruauté de la guerre à travers les rapports entre le couple adultère et la confusion des sentiments. De plus par l'affirmation de l'égoïsme il nie tout patriotisme.

Commentaires