"Malaise dans la civilisation" de Sigmund Freud Commentaire de Texte by Zite

"Malaise dans la civilisation" de Sigmund Freud
Commentaire d'un extrait de "Malaise dans la civilisation" de Freud, où celui-ci soutient que les progrès techniques n'ont pas réussi à apporter à l'homme le bonheur.
№ 4240 | 1,385 mots | 0 sources | 2008
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le passage étudié traite des douze premières lignes de l'oeuvre. Ainsi, en reprenant Rabelais, "science sans conscience n’est que ruine de l’âme", il ne faut rien laisser sans contrôle et sans songer aux possibles conséquences qui peuvent être extrêmement négatives pour l’humanité. Il faut, comme Freud semble le penser, contrôler cette puissance et ne rien attendre d’elle qui ne se fasse sans planification, ou prévision.
C’est le meilleur moyen de se servir à bon escient de cette puissance technique qui n’est pas dénuée de valeur pour notre bonheur, si cependant nous ne nous faisons pas d’illusions en pensant que la technique est l’unique condition au bonheur.
Sans penser au fait également, que notre intervention pour diriger cette technique et ainsi éviter des catastrophes, est une autre condition essentielle pour nous mener à ce bonheur.

1. Le progrès technique ne fait pas le bonheur de l'homme...

2. ... mais il y contribue

Extrait du document:

Dans cet extrait, Freud commence, dans les quatre premières lignes du texte, par une exposition des faits et une reconnaissance du travail mené par l’homme concernant le progrès technique fulgurant "au cours des dernières générations" (l.1), notamment dans le domaine des sciences physiques et naturelles (biologie et physique),"d’une manière jusqu’ici inconcevable"(l.3-4).
L’homme a su asservir la nature à la technique en tirant toujours profit de celle-ci. Le domaine des sciences est particulièrement visé dans cet extrait puisque c’est au XIXème siècle, époque de Freud, que naissent de nouvelles techniques, produits de théories scientifiques, comme le spectroscope de masse ou le scanner à résonance magnétique nucléaire pour en citer quelques exemples, qui vont révolutionner la manière de vivre.
Selon Freud, il est donc légitime que les hommes éprouvent de la fierté devant leur œuvre civilisatrice, puisqu’elle a apporté une amélioration notable dans la vie de l’homme -ainsi les progrès dans la médecine-.
Cependant, ces progrès techniques n’ont pas pour autant mené l’homme à ce dont il aspire profondément depuis des millénaires : le bonheur, but ultime de toute vie humaine.
  • Commentaire de l'œuvre « Nouvelles conférences sur la psychanalyse », de Sigmund Freud expliquant que l'angoisse joue un rôle important dans la vie de l'homme.
    № 16058 | 2,400 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture portant sur cet ouvrage de Freud clairement marquée par une vision pessimiste de la condition humaine, dans lequel il développe les thèmes de pulsion de mort, de narcissisme, de violence ou d'omnipotence et de haine d'autrui.
    № 10306 | 1,960 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'essai portant sur la sexualité infantile, tiré de l'œuvre « Trois essais sur la théorie sexuelle », Sigmund Freud, dans lequel ce dernier explique que la sexualité commence dès la plus jeune enfance.
    № 16056 | 1,810 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires