"Méditations Métaphysiques" de Descartes - 2ème Méditation Commentaire de Texte by Henry Brulard

"Méditations Métaphysiques" de Descartes - 2ème Méditation
Commentaire composé d'un extrait de l'ouvrage de Descartes introduisant la notion fondamentale de cogito et fournissant toutes les bases nécessaires à la réflexion sur la conscience.
№ 12762 | 1,485 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 06, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'importance de ce texte dépasse son statut dans les Méditations métaphysiques. D'une part en effet il parachève le moment fondateur de la métaphysique en ce qu'il accomplit le cogito (...) D'autre part, il définit le sujet non plus comme raison mais comme conscience, antérieure à la raison. Tous les philosophes désormais, que ce soit pour le suivre ou pour s'en démarquer, auront à situer leur entreprise relativement à cette conception du sujet conscience.
L'extrait étudié va de "Mais moi, qui suis-je" à "être certain que je suis quelque chose."

I- Introduction du cogito
II- La conscience comme antérieure à la raison

Extrait du document:

La pensée constitue mon essence parce qu'elle ne peut être détachée de moi. Cet argument négatif, insuffisant comme tel, est précisé et repris dans l'intuition métaphysique du « je suis, j'existe ». La question apparemment incongrue que pose Descartes : combien de temps suis-je ? a pour fonction de montrer que je ne m'étais moi-même saisi comme existant que dans la stricte mesure où je m'étais saisi comme pensant : « je suis, cela est certain, […] autant de temps que je pense », façon de dire que je ne sais que je suis que pour autant que je pense. C'est pourquoi, je dois conclure que « je ne suis donc, précisément parlant, qu'une chose qui pense », phrase où s'opère la réduction de l'être à l'essence, ou encore la découverte que mon être n'est (à cet instant de la démarche) que chose pensante. C'est ainsi par la rigueur même de la méthode que Descartes comprend le je comme pensée, indépendamment de tout contenu.

Commentaires