Faut-il travailler pour être heureux ? Dissertation

Faut-il travailler pour être heureux ?
Dissertation de philosophie qui pose la question de savoir si le bonheur résulte uniquement du travail.
№ 12036 | 1,510 mots | 0 sources | 2009 | FR
Publié le juil. 22, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On peut tout d'abord se demander qu'est-ce qu'être heureux ? N'est-ce pas l'état du corps quand tout va bien, lorsque tous les besoins sont rassasiés. Il semble alors que nous ne pouvions pas être heureux sans le travail qui est incontestablement le meilleur moyen d'acquérir les biens nécessaires à sa subsistance. De plus le travail est synonyme d'humanisation et de libération, il permet une ouverture et un épanouissement de l'homme et de ce fait il nous rend heureux.

Extrait du document:

La notion de travail a été évoquée dans le mythe de la genèse. Dieu n'a-t-il pas dit à l'homme qu'il devrait désormais gagner son pain à la sueur de son front ? De ce fait, nous constatons sans problème la nature du concept qui n'est rien d'autre qu'une punition imposée par Dieu. La théologie chrétienne prend alors tout son sens lorsque le travail est imposé, fatigant et ne fait pas appel à la réflexion. Dans la Grèce antique, le travail suscite d'abord le mépris il est synonyme d'effort, de contrainte. Les citoyens libres de l'Antiquité l'avaient compris, eux qui, grâce à leurs esclaves ne travaillaient pas. Un rapport de subordination existe, ceci est incompatible avec l'exercice de citoyenneté, donc n'est pas en adéquation avec le sentiment de liberté. Il n'est donc pas possible de considérer le travail comme libérateur alors que le travailleur s'ennuie devant son labeur reçu comme une punition.

Commentaires