Forces et faiblesses de la généralisation du capitalisme Dissertation

Forces et faiblesses de la généralisation du capitalisme
Dissertation s'interrogeant sur la place du capitalisme aujourd'hui et se demandant s'il est aussi atteint par la crise.
№ 27395 | 2,365 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 18, 2011 in Économie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Aujourd'hui, paradoxalement, le capitalisme n'a jamais semblé à la fois si fort et si faible, faible car la crise financière et économique qui l'accable ne semble vouloir s'éloigner et fort dans le sens où son hégémonie n'a jamais semblé si forte, on ne dénombre que quelques très rares pays n'ayant pas adopté ce système. Alors qu'en est-il vraiment de ce régime, où se situe t-il actuellement, est-il rongé par la crise ou au contraire plus solide que jamais ? Quelles conclusions peut-on tirer de son extension à l'économie mondiale ?

1. La généralisation du capitalisme a entrainé de nombreux progrès qui s'effacent petit à petit face à une critique grandissante de ses défauts et des ses contradictions qui enrayent son bon fonctionnement
2. Cependant le capitalisme est empli de contradictions intrinsèques qui le minent et entrave son entière propagation
3. Face à une nouvelle crise bien plus grave que les précédentes le problème se pose aujourd'hui de la conservation du capitalisme
4. La conservation du capitalisme aujourd'hui semble bien incertaine

Extrait du document:

Du début du XVI siècle jusqu'à nos jours la production par tête dans les pays riches a été multipliée par 100, cela représente une hausse du niveau de vie général et des conditions de vie complètement incroyable. Alors qu'en plusieurs millénaires la production et les salaires des hommes n'avaient connus qu'une évolution très faible, en l'espace de 500 ans l'ordre du monde a été bouleversée. Ce développement hors du commun a été permis par l'affirmation d'une bourgeoisie forte qui a su s'affranchir de la domination aristocratique pour mener ses propres affaires. C'est grâce au capitalisme et à la croissance que la notion de « jeu à somme positive » apparaît, c'est à dire que chacun des acteurs d'un échange peut être gagnant.

Commentaires