L'accès au travail salarié permet-il à la femme d'acquérir une identité sociale ? Dissertation

L'accès au travail salarié permet-il à la femme d'acquérir une identité sociale ?
Dissertation sur le travail de la femme et son statut social.
№ 25681 | 2,055 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 31, 2011 in Histoire , Sociologie , Questions Sociales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au début de l'industrialisation, la France reste majoritairement agricole. L'industrialisation se fait lentement, à partir des unités de petite taille. Elle s'alimente dans la dissémination de la fabrication des produits dans les campagnes recourant au travail à domicile des familles paysannes – la proto-industrie- dans les petites productions des artisans urbains, et dans les fabriques. Celles-ci marquent une rupture entre l'unité familiale et l'unité de production, ainsi que des effets négatifs sur la moralité et la santé des milieux populaires, essentiellement sur les femmes et les enfants.

1. Malgré l'exercice d'un métier indépendant, la femme reste sous dépendance de son mari
2. Mais à la fin du XIXème siècle, le travail des femmes devient un enjeu colossal, celui de la féminité et de sa compatibilité avec le travail salarié
3. La Première Guerre Mondiale, loin d'émanciper les femmes, provoque un renforcement de ses rôles traditionnels

Extrait du document:

A la fin du XVIIIème siècle, le travail industriel s'introduit dans le milieu rural. La pluriactivité des familles paysannes entraîne une variabilité dans la division du travail. Les femmes sont indispensables au bon fonctionnement de l'atelier ou du commerce. Ainsi, à Lyon, les ouvriers de la soie se marient avec des femmes qui leur transmettent leur savoir-faire acquis à domicile ou à la fabrique. Les femmes surveillent les ouvriers, tiennent les comptes… Ainsi, le travail des deux sexes est complémentaire. Mais les femmes ont des tâches larges et imprécises ; dans la confection, le travail à domicile est soumis à des formes particulières d'exploitation, le sweating system, alliant rythme de travail très soutenu et salaires très faibles.

Commentaires