La construction progressive du régime parlementaire de Grande-Bretagne Dissertation

La construction progressive du régime parlementaire de Grande-Bretagne
Dissertation de droit constitutionnel se demandant comment a évolué le régime politique en Grande-Bretagne pour parvenir au régime parlementaire en vigueur aujourd'hui.
№ 29984 | 1,785 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le août 27, 2013 in Droit
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Le Parlement anglais peut tout faire sauf changer une femme en homme.». Cette citation est tirée du juriste calviniste de Genève, et disciple de Jean-Jacques Rousseau, Jean-Louis de Lolme, qui témoigne par celle-ci son admiration pour le régime politique britannique, reconnu comme un modèle de régime parlementaire.
Un régime parlementaire est un régime politique qui se caractérise par un équilibre entre les pouvoirs du gouvernement et ceux du Parlement.
En Grande-Bretagne, ce régime se présente sous une forme constitutionnelle coutumière. Etant une référence, il va être repris par plusieurs Etats, comme la France, les Etats-Unis, etc. mais sous une forme constitutionnelle codifiée.
L'instauration du régime parlementaire en Grande-Bretagne, considéré comme le modèle de référence du régime parlementaire, date du 17ème siècle, et succède à une monarchie absolue.

1. La montée en puissance du Parlement
2. Une évolution tendant à la perte d'autorité du souverain

Extrait du document:

Ce long déclin s'est donc perpétué, si bien que l'importance du monarque est aujourd'hui nulle. Il n'a qu'une fonction d'enregistrement des actes du gouvernement. Le monarque britannique a toujours rempli un rôle de gardien de l'état, en d'autres termes, il est le garant de l'indépendance et de l'unité nationale. Aujourd'hui, les prérogatives royales ne sont exercées que formellement par le monarque.
Le roi n'assistait pas aux réunions du Cabinet, de ce fait, le premier ministre va alors s'imposer comme le véritable chef de l'exécutif britannique.
Il est nommé par le monarque, mais depuis le début du XIXème, le roi est obligé de choisir le chef de la majorité parlementaire aux Communes, son choix est imposé par les élections, cela contribue à la dévaluation du roi.

Commentaires