La « société civile internationale » et les sources de la légitimité de son action Dissertation by sfmel88

La « société civile internationale » et les sources de la légitimité de son action
Dissertation se demandant comment les manifestations émergent et justifient le bien-fondé de leurs revendications.
№ 24253 | 2,520 mots | 11 sources | 2011
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Alors que les manifestations et la contestation transnationale se font plus fortes, notamment autour des sujets liés à la mondialisation, les gouvernements voient remis en cause leur capacité à prendre des orientations, à prendre des décisions à l'échelle internationale. L'opinion publique cherche à prendre part aux négociations et si l'état semble reculer progressivement dans sa capacité de décision, c'est parce qu'un certains nombres d'acteurs non-étatiques, tels que firmes multinationales ou encore Organisations Non Gouvernementales, prennent une place de plus en plus importante sur la scène internationale. On parle généralement de mobilisations transnationales, et non pas internationales puisque le terme « transnational » a été de plus en plus souvent utilisé dans les sciences sociales pour indiquer l'importance croissante des acteurs non nationaux. Cela souligne également le fait d'être un « national » mais sans se revendiquer comme tel, c'est agir au nom d'une cause qui dépasse et regroupe les nationalités.


I) Une remise en cause de l'existence d'une société civile internationale
II) Quel(les) légitimité(s) pour la contestation internationale ?

Extrait du document:

Ces mouvements visent la défense d'intérêts communs, au nom d'une conscience mondiale ou de l'humanité. Ils prennent notamment comme cheval de bataille la dénonciation des effets de la mondialisation, puisqu'ils sont l'antagonisme du secteur marchand qui défendrait des intérêts particuliers supportés par le libéralisme, le capitalisme, diffusés par les multinationales. C'est finalement la sphère du particularisme qui s'oppose à celle de l'universalisme.

Commentaires