Le théâtre d'après une citation d'Eugène Ionesco Dissertation by aurelien

Le théâtre d'après une citation d'Eugène Ionesco
Commentaire et réflexion sur une phrase de Ionesco qui s'interrogent sur le théâtre comme genre littéraire.
№ 731 | 4,460 mots | 0 sources | 2007
Publié le juil. 15, 2007 in Danse et Théâtre , Littérature
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Travail qui traite du problème inhérent au théâtre, celui de la tension entre la parole écrite et la mise en jeu et en scène de celle-ci.
Le développement s'articule selon deux parties, tirant chacune de chaque côté du questionnement sur la nature de l'art théâtral.

- le théâtre, art de l'entropie et de l'adhérence, est immédiat et incarné.
- le théâtre, art évanescent et fugace, possède une subtilité et une force toutes particulières.

Cette confrontation permet de dégager les linéaments de l'essence théâtrale et d'en esquisser les caractères principaux.

Extrait du document:

« Le théâtre peut paraître un genre littéraire inférieur, un genre mineur. Il fait toujours un peu gros. C'est un art à effets, sans doute. Il ne peut s'en dispenser et c'est ce qu'on lui reproche. Les effets ne peuvent être que gros. On a l'impression que les choses s'y alourdissent. Les nuances des textes de littérature s'éclipsent. Un théâtre de subtilités littéraires s'épuise vite. Les demi-teintes s'obscurcissent ou disparaissent dans une clarté trop grande. Pas de pénombre, pas de raffinement possible. » Eugène ionesco.
Si l'œuvre théâtrale s'offre à nous comme le lieu de l'exacerbation et comme la matrice d'une vie qui cherche à s'y libérer (que ce soit, ou non, sur la scène) il est aussi, du fait de cette exacerbation, (même réduite à son minimum) l'endroit de l'implacable progression d'une œuvre chahutée par son déroulement théâtral et qui, pour survivre, doit s'implanter fermement dans sa propre réalisation. La « libération » théâtrale paraît ainsi contrebalancée par la rudesse des moyens mis en œuvre, justement. En effet, si le théâtre se donne parfois -souvent- comme une genre populaire et facile, cette dépense excessive d'effets n'y est pas pour rien, qui peut le faire percevoir comme un accomplissement balourd.

Commentaires