Les femmes et le travail en France 1789-1946 Dissertation

Les femmes et le travail en France 1789-1946
Dissertation qui cherche à savoir comment les mutations de la représentation des femmes ont marqué le travail des femmes et déterminé son évolution en France de 1789 à 1946.
№ 23290 | 10,200 mots | 0 sources | 2011
Publié le mars 20, 2011 in Histoire , Sociologie , Questions Sociales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'histoire du travail des femmes est ponctué d'aller-retours qui s'adaptent aux différentes conceptions de la femme aux cours des siècles depuis la femme citoyenne de la Révolution jusqu'à la femme gardienne de la patrie et de la maternité du gouvernement Vichy. Dans un premier temps, il nous faut constater la part d'oubli que représente l'histoire du travail des femmes. On a en effet tendance à facilement ignorer que les femmes ont toujours travaillé du fait de leur confusion dans l'identité professionnelle de leur homologues masculins. Mais lorsque les femmes sortent de l'ombre, les hommes prennent peur et adoptent une attitude hostile face à un nouveau rapport de compétitivité entre les sexes. Les femmes, qui étaient alors auxiliaires des hommes, s'affirment comme une force de travail indépendante . Toutefois les deux guerres mondiales vont instaurer un nouveau rapport de complémentarité dans le travail des sexes ou chacun demeurent à la place qui lui convient, sans pourtant demeurer hermétique aux mutations des représentations.

Extrait du document:

L'activité des femmes dans le monde du travail est bien réelle au XVIIIème siècle et se caractérise par une multiplicité du travail laborieux des femmes. Les femmes sont nombreuses à travailler et occupent des postes à tous les niveaux tout en restant dans l'ombre de leur mari et de l'histoire. Parmi la pluralité des rapports féminins au travail se trouvent celui de celles qui pratiquent une activité indépendantes. Auparavant actives dans les corporations, certaines femmes possèdent un statut particulier et beaucoup de femmes sont en droit d'exercer une activité indépendantes comme le prouve l'existence des lingères, brodeuses, bonnetières ou encore les modistes. Les femmes jouent donc un rôle essentiel dans l'activité artisanale mais restent cantonnées dans les disciplines où on leur considère des qualités comme le domaine de la couture qui nécessite méticulosité, patiente et habileté. Les femmes sont libre d'accéder à la maîtrise ou de former des apprenties mais elles demeurent exclues des haut faits décisionnels de la corporation qui demeurent aux mains des hommes.

Commentaires