Tout désir est-il en son fond égoiste ? Dissertation

Tout désir est-il en son fond égoiste ?
Dissertation de philosophie portant sur la nature du désir. Désirer est-ce une attitude égoïste ou au contraire un comportement altruiste ?
№ 11032 | 1,625 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 14, 2009 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Désirer quelque chose pousse à posséder l'objet de notre désir. Posséder l'objet de notre désir nous rends heureux puisque on ne le désir plus. Cette analyse platonicienne du désir conduit à dire que le désir est égoïste. Cependant, l'amour maternel ou paternel semble montrer qu'on est capable de désirer une chose pour nos enfants de manière désintéressée.
Alors désirer est-il nécessairement une attitude égoïste de sorte qu'il faudrait cesser de désirer pour être heureux, ou bien le désir peut-il apparaître comme altruiste de sorte que désirer serait une condition nécessaire au bien de l'homme ?

Extrait du document:

Le désir est une notion complexe puisque, par exemple, définir le désir comme un manque implique de dire que le désir est désir de quelque chose. En effet, un manque apparaît comme l'absence d'un objet. C'est cet objet qui sera objet du désir. Dans la définition même du mot désir apparaît le mot désir. Il faut donc cerner la nature du désir pour comprendre si il est synonyme d'égoïsme. C'est donc l'essence du désir qu'il faut analyser et non ses conséquences.
Etre égoïste est l'attitude qui consiste à se considérer comme le seul être important, à ne pas se soucier ni du bonheur ni du malheur des autres. On y opposera donc l'altruisme qui consiste à agir pour le bien des autres et non seulement pour soi.
Pour Sartre, «l'existence précède l'essence». Ainsi l'homme n'est soumis à aucun déterminisme de par sa nature, excepté qu'il est homme. C'est-à-dire qu'il a la liberté de se construire lui-même de par ses actes. Ce n'est passa nature qui va déterminer ses actes mais ses actes qui vont le définir comme homme. Le seul déterminisme auquel il est soumis et ceci vient de sa liberté d'homme, est qu'il doit choisir : «on ne peut pas ne pas choisir». Car l'homme est libre et la liberté implique le choix...

Commentaires