Eugène Ionesco : sa vie, son oeuvre (1909-1994) Document by chap

Eugène Ionesco : sa vie, son oeuvre (1909-1994)
Biographie portant sur les principaux aspects de la vie d'Eugène Ionesco et sur ses œuvres dramatiques contemporaines, qui font de lui l'un des pères du «théâtre de l'absurde».
№ 2940 | 1,500 mots | 0 sources | 2008
Publié le janv. 28, 2008 in Danse et Théâtre , Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Né à Slatina (Roumanie), le 13 novembre 1909, d'un père roumain et d'une mère française, Eugène Ionesco passe sa petite enfance en France.
En 1950, sa première œuvre dramatique, "La Cantatrice chauve", sous-titrée «anti-pièce», est représentée au théâtre des Noctambules.
Échec lors de sa création, cette parodie de pièce va durablement marquer le théâtre contemporain.
Eugène Ionesco a connu à la fin de sa vie cette consécration d'être le premier auteur à être publié de son vivant dans la prestigieuse bibliothèque de la Pléiade.

I. Une thématique difficile à traiter au théâtre

1) Deux positions antinomiques sur la conception de la mort
2) Le titre : Une mort annoncée
3) Une comédie associée à une tragédie


II. L’absurde : un questionnement philosophique

1) « L’absurdité de l’existence humaine »
2) La fragilité d’un homme

Extrait du document:

Le comique naît essentiellement ici du décalage entre la dignité royale et la trivialité quotidienne. La présentation des personnages au début de la pièce, s’inspire du cérémonial d’entrée de la cour : le garde annonce le nom et le titre de chacun, y compris celui de Juliette, la femme de ménage et infirmière, présentée juste après les reines.
La démarche du Roi manque de dignité, il accompagne la proclamation de son nom d’un petit saut ridicule. Le vocabulaire employé par la femme de ménage est incongru : elle nomme la salle du trône «living-room» avec un accent vulgaire et doit ramasser les mégots.
Le décor met en valeur le radiateur au même titre que le trône.
D’une façon générale, le burlesque repose sur l’absence de dignité des personnages alors que l’on attend dans ces circonstances un exemple de grandeur.

.

Commentaires