L'inconscient : citations et références utiles Exposé

L'inconscient : citations et références utiles
Etude transversale des différentes façon d'aborder la notion d'inconscient au cours de l'histoire de la pensée.
№ 30432 | 5,960 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le févr. 09, 2014 in Philosophie , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Des références et des citations variées qui permettent de prendre la mesure de la longue histoire de cette notion, bien avant sa consécration par Freud.

Chez Descartes, on trouve essentiellement l'idée que pensée et conscience sont une seule et même chose : il n'y a pas d'actes psychiques dans mon esprit que je ne puisse apercevoir. Il n'y a donc pas, par définition, d'inconscient psychique. Il y a bien sûr du non-conscient qui intervient dans l'existence, mais son origine n'est pas intra-psychique ; il renvoie bien plutôt à des mécanismes corporels ou à des « passions de l'âme » (c'est-à-dire des actions du corps sur l'esprit).

1. Platon
2. René Descartes
3. Nicolas Malebranche
4. John Locke
5. Leibniz
6. Auguste Comte
7. Nietzsche
8. Alain
9. Jean-Paul Sartre

Extrait du document:

Pour Locke, la personne se définit par la continuité de la conscience, indépendamment de toute référence à une substance, un sujet - substrat métaphysique (tel qu'on le trouve chez Descartes). Mais si la personne se définit par la continuité de la conscience, toute rupture de cette continuité devient un véritable problème. C'est très exactement à partir de là que s'imposera la création du concept d'inconscient (au sens freudien). Il n'est évidemment pas encore question d'inconscient chez Locke, et l'on pourrait même dire que sa définition de la personne par la continuité de la conscience le rend théoriquement impossible. Mais l'expérience des ruptures de cette continuité va obliger à surmonter cette impossibilité en imposant l'invention d'une autre continuité qui, pour n'être pas tout entière consciente, n'en sera pas moins psychologique (et non pas métaphysique, ni biologique).
  • Dissertation de droit administratif se demandant si la voie de fait est toujours utilisée aujourd'hui, comme irremplaçable protection, ou si elle est à présent dépourvue de toute raison d'être.
    № 28982 | 2,125 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui cherche à savoir si la beauté de l'oeuvre est un critère unique.
    № 26979 | 1,435 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation sur les fonctions de la poésie et surtout sur la notion d'utilité. Cette dissertation répond à la problématique : la poésie peut-elle prétendre être utile à quelque chose?
    № 22 | 1,000 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires