"La déflation du vrai", Engel Exposé

"La déflation du vrai", Engel
Exposé de la théorie déflationniste de la vérité à partir de l'oeuvre d'Engel "La déflation du vrai".
№ 24788 | 1,135 mots | 1 source | 2011
Publié le juin 06, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La vérité est une notion d'une valeur très particulière. C'est en tout cas de cette façon qu'elle a été perçue au long de l'histoire de philosophie. Bien sûr, il y a eu des tentatives de réduire le statut de la vérité au sein de l'activité scientifique et philosophique. Ces tentatives pourtant, tournaient plus autour d'une réduction de sa valeur d'universalité (Nietzsche et le constructivisme par exemple) ou de l'impossibilité de l'atteindre (les sceptiques), que dans le changement de perspective par rapport à son importance, ou à sont statut métaphysique. C'est justement dans cette dernière perspective que se trouve la théorie déflationniste. La vérité ne devient un problème, que si on la considère comme un concept de nature métaphysique propre à causer des problèmes métaphysiques. Ainsi, si on considère la vérité, non comme une propriété essentielle des objets, mais comme un simple opérateur logique, le statut de la vérité est par là réduit. Dans ce sens, la vérité devient une « redondance », puisque le prédicat « vrai » n'apporterait rien au sens d'une proposition. La théorie déflationniste s'éloigne clairement de théories métaphysiques de la vérité qui font de cette notion une propriété essentielle des objets, et les remplacent par une notion, si non triviale, du moins extrêmement simplifiée. On se propose donc, à partir du texte d'Engel, d'analyser cette nouvelle théorie déflationniste.

Extrait du document:

Ceci dit, il y a pourtant une question que nous devons faire face. Qu'est-ce que cela veut dire que « p corresponde aux faits » ? On pourrait se lancer dans des diverses analyses sur cette définition quant aux relations, à la correspondance, aux faits, aux propriétés ou aux états de choses, cependant, nous explique Engel, on parvient toujours à la même tautologie. C'est ici qu'apparaît la théorie de Tarski sur la vérité. En effet, « p est vrai, si et seulement si p », ou « la neige est blanche est vrai ssi la neige est blanche ». Mais pour quoi parle-t-on d'une tautologie ? Il est clair que si « p est vrai » a le même contenu sémantique que « p correspond aux faits », alors l'énoncé « p est vrai ssi p correspond aux faits » est une tautologie. Dans une telle situation, le prédicat « vrai » apparaît vide, dénouée de sens. Mais cela est une tentation dans laquelle on ne peut pas tomber.
  • Dissertation portant sur le récit romanesque et son lien avec la réalité et la vérité.
    № 13813 | 2,065 mots | 0 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage "Manifeste du parti communiste" de Marx et Engels portant sur la société et son avenir.
    № 25260 | 3,595 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si on peut opposer deux formes de la liberté pour exclure l'une d'entre elles.
    № 17823 | 1,630 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires